Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 21:29
En 1890, l'Italie surcharge une série de timbres pour colis postaux afin de leur donner pouvoir d'affranchissement ordinaire. Qui dit surcharge dit innombrables variétés, dont la surcharge inversée qui semble tant passionner les collectionneurs :

Mis en vente par Cherrystone Philatelic Auctioneers, vente aux enchères du 11.03.2009, lot n° 1229.

Cote : 100 000€
Prix indicatif : 47 500$
Prix de vente : 42 500$

Le vendeur précise que d'après Sassone, il n'y aurait que deux exemplaires de cette variété. Celui-ci est « unused with full original gum, small h.r., fine ». L'autre serait neuf sans gomme. Le vendeur en conclut que « this is undoubtedly the finest existing example of this world-class rarity ».

Le vendeur précise également que l'autre exemplaire a été vendu par lui-même en mars 2008. Grâce à ses archives on retrouve donc ce deuxième exemplaire :

Mis en vente par Cherrystone Philatelic Auctioneers, vente aux enchères de 03.2008, lot n° 1422.

Cote : 90 000€
Prix de vente : 55 000$

Et là, surprise, la description de ce timbre précise que l'autre exemplaire connu serait défectueux ! Manifestement il ne l'est pas ou ne l'est plus...

Autre curiosité, l'augmentation de plus de 10% de la cote en un an alors qu'à priori il est peu probable qu'il y ait eu d'autre exemplaire de vendu que celui-ci. Suite à une vente de 55 000$ on augment la cote de 90 000 à 100 000€ ? S'il fallait une autre preuve que la cote ne représente pas la valeur marchande d'un timbre, c'en est une bonne.

Ce qui est intéressant, c'est que le catalogue Scott de 2002 le cote à 32 500$ neuf et 16 250$ oblitéré. Oblitéré ? Il y aurait donc plus de deux exemplaires ?

Mis en vente par AP Auction Phila, vente aux enchères n° 148 du 29.09.2007, lot n° 301.

Prix de vente : Inconnu

Le timbre en bas à gauche, il semble bien que ce soit celui qui nous intéresse...




Mise à jour : Un carnet de timbres d'épargne de guerre.
Repost 0
Published by Svart Riddare - dans Italie et états italiens
commenter cet article
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 23:10
Nous sommes en 1860 et l'Italie est en cours de réunification, par la force des armes.

En mai de cette année, Garibaldi s'embarque à Gênes avec un millier de volontaires pour aller conquérir le Royaume des Deux Siciles, rien de moins. Grâce au soutien de deux navires anglais, il débarqueront en Sicile puis, fort du soutien de nouveaux volontaires, réussiront à gagner difficilement une première bataille contre les troupes du jeune Franscesco delle Due Sicilie.

Deux semaines plus tard, Garibaldi réussit à prendre Palerme, les habitants de l'île s'étant soulevés contre leur roi. Le célèbre romancier français Alexandre Dumas lui apporte alors le soutien de sa plume et transforme Garibalbi en véritable héros. Une exposition à ce sujet a d'ailleurs été récemment présentée au Château de Monte-Cristo, l'éphémère demeure que l'écrivain fit construire dans les Yvelines.

Au mois d'août, fort d'une armée de 20 000 hommes grossissant de jour en jour, Garibaldi débarque en Calabre où la résistance est d'abord faible, jusqu'à ce que le roi prenne la tête de son armée de 50 000 hommes. Garibaldi entre dans Naples désertée par le roi le 7 septembre 1860 et livre, à la fin du mois, une bataille décisive contre les troupes royales.

Trois semaines plus tard, les Siciliens se prononcent favorablement, par référendum, à l'union de leur royaume avec celui de Sardaigne. La réunification de l'Italie va bon train.

Durant cette période trouble, le premier timbre émis par le royaume est réimprimé avec une légère modification, le G de grana étant remplacé par un T pour tornesi (un grana vaut deux tornesi). Voici un superbe exemplaire de ce timbre, sur fragment :

Un timbre de la poste napolitaine

Mis en vente par Aste Bolaffi Ambassador, vente aux enchères n° 38 du 16.05.2008, lot n° 440.

Prix de départ : 2500€
Prix de vente : 6500€

Ce timbre est rare, particulièrement à l'état neuf. Un deuxième tirage sera effectué la même année mais cette fois c'est tout le blason central qui sera remplacé par une croix blanche.

Mise à jour du 15 mai 2009

Voici un exemplaire sur fragment de journal :

Mis en vente par Numphil, vente aux enchères du 23.05.2009, lot n° 226.

Valeur estimée : 6000 à 8000€

On peut constater que le timbre est frappé du cachet ANNULLATO et qu'une pléthore d'experts ont apposé leur signature près du timbre.

L'extrait d'article de journal est intéressant car représentatif de l'époque à laquelle ce timbre a été imprimé, époque de bouleversements politiques en Italie. On y lit d'ailleurs la maxime Felice quello Stato che ha poche e buone leggi, heureux soit le pays régit par peu de lois mais de bonnes lois. Je ne sais pas si cette maxime a encore un sens aujourd'hui dans notre union européenne où foisonnent les lois.

En France, c'est encore pire, on adopte plusieurs fois les mêmes lois car les premières versions ne sont pas appliquées, comme la loi Evin interdisant de fumer dans les lieux publics qui est adoptée en 1991 et appliquée en 2007-2008. Je ne parle même pas de la désastreuse allocation télévisée de Jacques Chirac lors de l'adoption du Contrat première embauche en 2006 où il demande expressément que la loi votée ne soit pas appliquée...

Repost 0
Published by Svart Riddare - dans Italie et états italiens
commenter cet article
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 21:29
Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.
Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.

(L'Évangile selon Saint-Matthieu, Traduction de Louis Segond, 1910)


Ce dernier verset est en partie à l'origine des armoiries de la cité du Vatican, connues également sous le nom d'armoiries pontificales. Ces armoiries sont composées de deux clefs entrecroisées, l'une d'or et l'autre d'argent, liées entre elles par une corde rouge et surmontées de la tiare papale, la triple couronne.

On retrouve ces armoiries sur les timbres émis par les États Pontificaux avant l'unification de l'Italie au milieu de dix-neuvième siècle :

Les armoiries pontificales

Mis en vente par Lugdunum Philatélie, vente sur offres n° 64 clôturant le 10.30.2008, lot n° 622.

Prix de départ : 3800€
Prix de vente : 3990€

On retrouve sur ce pli à destination des États-Unis une paire de timbres de sept bajocchi et un de cinquante. Ce dernier est peu commun oblitéré, rare sur enveloppe et encore plus rare à l'état neuf. On peut reprocher à l'exemplaire sur ce pli des marges trop étroites, une partie du motif ayant été coupée.

Cette série est composée de onze timbres différents représentant tous les même armoiries. Une série semblable sera émise en 1867 avant d'être remplacée, en 1870, par les timbres du nouvel état d'Italie.

Mise à jour du 12 avril 2008

Voici un autre pli portant un timbre de 50 bajocchi :

Les armoiries pontificales, 50 bajocchi

Mis en vente par Vaccari, vente aux enchères n° 73 du 12.04.2008, lot n° 363.

Prix de départ : 15 000€
Prix de vente : 15 000€

Pourquoi le prix de départ est-il si élevé par rapport au pli illustré plus haut ? Il y a en fait eu deux impressions du timbre de 50 bajocchi, la première en 1852 et la deuxième en 1864. Cependant, durant ces douze années, le stéréotype ayant servi pour l'impression s'était gravement oxydé. La deuxième impression fut donc de piètre qualité, le motif est mal défini, les lignes étant incomplètes et abîmées.

On estime que le premier tirage fut de 50 000 exemplaires, le deuxième de seulement 10 000, ce qui explique donc la plus grande rareté de ce dernier et, du même coup, le prix plus élevé de ce pli, qui est affranchi avec un timbre du deuxième tirage.

Mise à jour du 15 mai 2008

Les deux exemplaires suivants permettent de se faire une idée plus précise de la médiocre qualité du deuxième tirage :

Les armoiries pontificales, 50 bajocchi

Mis en vente par Aste Bolaffi Ambassador, vente aux enchères n° 38 du 16.05.2008, lot n° 200.

Prix de départ : 600€
Prix de vente : 800€

Les armoiries pontificales, 50 bajocchi

Mis en vente par Aste Bolaffi Ambassador, vente aux enchères n° 38 du 16.05.2008, lot n° 204.

Prix de départ : 7500€
Prix de vente : 7500€

Le deuxième timbre est tellement mal imprimé par rapport au premier qu'on pourrait penser qu'il s'agit d'une piètre imitation... alors qu'il s'agit d'un timbre tout ce qu'il y a de plus authentique.

La différence de prix entre ces deux exemplaires s'explique non pas tant par la rareté relative du deuxième par rapport au premier mais surtout par le fait que le deuxième est neuf.

Repost 0
Published by Svart Riddare - dans Italie et états italiens
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 21:36
Le dirigeable Norge fut le premier engin volant à survoler le pôle nord, le 12 mai 1926. À son bord, l'explorateur norvégien Amundsen, célèbre pour avoir atteint le premier le pôle sud en 1911, un mois avant l'explorateur américain Scott. À bord également, Umberto Nobile, le pilote et constructeur de l'aéronef, ainsi que Lincoln Ellsworth, explorateur américain dont le riche papa avait financé une partie de l'expédition.

Le pli suivant rapelle cette expédition :

Le vol de Amundsen au-dessus du pôle nord
Mis en vente par Auktionshaus Felzmann, vente aux enchères publique n° 120, lot n° 388.

Valeur estimée : 3000€
Prix de vente : Invendu

La flèche rouge sur la photographie de l'enveloppe nous invite à porter attention au fait que l'illustration de ce timbre est inversée par rapport au texte.

Cette expédition sera couronnée de succès, ce qui ne sera pas le cas d'un autre vol de Nobile au pôle, durant lequel son dirigeable s'écrasera sur les glaces. L'accident est digne des romans de Jules Verne. Lors du crash, une partie de l'équipage est projetée sur la glace tandis que l'autre reste prisonnière du dirigeable et de son immense enveloppe. Tandis que l'engin dérive au vent, l'un des rescapés à bord de l'appareil jette sur la glace tout ce qui lui tombe sous la main afin de favoriser la survie de ses coéquipiers. On ne retrouvera jamais ni l'enveloppe ni les six personnes restées à bord mais les autres, grâce aux vivres et matériels jetés de l'aéronef, survivront jusqu'à l'arrivée des secours.

D'ailleurs Amundsen lui-même participera aux opérations de secours, ce qui sera son dernier voyage polaire puisqu'à son tour son hydravion d'abîme dans les mers glaciales du nord...

Repost 0
Published by Svart Riddare - dans Italie et états italiens
commenter cet article
24 janvier 2008 4 24 /01 /janvier /2008 19:04
Il y a des jours comme ça où on n'a pas la forme et où on a de la difficulté à faire ne serait-ce que les tâches les plus élémentaires. Ces jours où l'on aurait dû rester au lit donnent parfois lieu à des situations cocasses qui ont ou pas une influence sur notre travail.

Imaginons un peu un typographe qui se lève un matin un peu dans le pâté et qui doit réaliser la composition d'une feuille de timbres. Il regarde ses petites lettres en plomb et trouve qu'elles se ressemblent toutes...

Sassone n° 9.
Mis en vente par Spink Shreves Galleries, vente aux enchères publique n° 98, lot n° 24.

Cote : 440$
Cote : 650€
Prix de vente : 150$


Sassone n° 9.
Mis en vente par Spink Shreves Galleries, vente aux enchères publique n° 98, lot n° 25.

Cote : 1450$
Cote : 2000€
Prix de vente : 200$


Sassone n° 9.
Mis en vente par Spink Shreves Galleries, vente aux enchères publique n° 98, lot n° 26.

Cote : 1450$
Cote : 2000€
Prix de vente : 600$


Sassone n° 9.
Mis en vente par Spink Shreves Galleries, vente aux enchères publique n° 98, lot n° 27.

Cote : 650$
Cote : 900€
Prix de vente : 250$

Le résultat ? Ce timbre de Modene, aujourd'hui partie de l'Italie, possède au moins trois variétés importantes; le CENT est devenu CE6T, CENE et CNET ! Manifestement, ce n'était pas sa journée...
Repost 0
Published by Svart Riddare - dans Italie et états italiens
commenter cet article

Présentation

  • : Raretés et curiosités philatéliques
  • Raretés et curiosités philatéliques
  • : Présentation de timbres ou d'objets philatéliques rares.
  • Contact