Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 14:54

Le détroit des Dardanelles, c'est ça :

 

http://lh4.ggpht.com/_m5TAVVZAIO0/TQTTtd4uwyI/AAAAAAAACEQ/fBR-BAxkvNg/s400/11-12-2010-6.jpg

 

Il s'agit d'un long bras de mer d'une soixantaine de kilomètre de long qui relie la mer Méditerranée à la mer Noire, via la petite mer de Marmara. Il est donc situé à l'extrémité occidentale de la Turquie. Inutile de dire que le contrôle de ce bras de mer est stratégique pour le contrôle de tout le trafic maritime desservant l'Asie mineure. 

 

Les forces alliées l'avaient bien compris et durant la première guerre mondiale, elles tenteront de ravir le contrôle de ce détroit à l'Empire ottoman, ce qui est plus simple à dire qu'à faire. Effectivement, les forces alliées s'y casseront les dents, l'opération étant un échec complet où près de 500 000 hommes perdront la vie. Il est d'ailleurs remarquable vu la configuration des lieux et vu le fait que les alliés durent faire un débarquement que les partes des Ottomans furent presque aussi élevées que celle des assaillants.

 

Ce n'est pas la première grande bataille qui eu lieu à cet endroit puisque qu'il y a un peu plus de 24 siècles la flotte athénienne y fut réduite en morceaux, ce qui mit fin à la guerre du Péloponnèse. Je vous recommande d'ailleurs la lecture du récit de Thucydide, Histoire de la guerre du Péloponnèse, publié entre autres dans la collection Bouquins de Robert Laffont. Je suppose que Churchill et les stratèges alliés connaissaient l'histoire et les risques liés à cette opération et pourtant je ne peux m'empêcher de penser que si leur génération avait autant jouer que la nôtre aux jeux de stratégie temps réel, la bataille de 1915 aurait été bien différente...

 

http://lh4.ggpht.com/_m5TAVVZAIO0/TQTTtoYlJvI/AAAAAAAACEU/CKEQXIzHO6s/s400/11-12-2010-7.jpg

 

Passons à la philatélie et examinons ce bloc de six timbres russes surchargés de la mention « Dardanelles 35 piastres » :

 

http://lh4.ggpht.com/_m5TAVVZAIO0/TQOr_MxIvnI/AAAAAAAACDw/QiWDNkSnu1k/s640/11-12-2010-3.jpg

Mis en vente par Cherrystone Philatelic Auctioneers, vente aux enchères du 16.12.2010, lot n° 2320


Cote : 50 000€
Prix indicatif : 30 000$
Prix de vente : Invendu

 

Au début du XXème siècle, l'empire Ottoman est en fin de vie et diverses puissances y possèdent des comptoirs postaux, dont la Russie. Cette dernière surcharge donc divers timbres avec le nom de villes ou régions de l'actuelle Turquie, dont les Dardanelles. 

 

Regardez bien ce bloc de six, en particulier le timbre de droite dans la rangée centrale. Le cadre est inversé ! Il est toujours intéressant de pouvoir admirer ces variétés au sein d'un bloc. Le timbre russe sans surcharge est également connu avec cadre inversé; cette erreur n'est donc pas propre aux exemplaires surchargés. Cette variété existe également à l'état oblitéré :

 

http://lh5.ggpht.com/_m5TAVVZAIO0/TQOr_ActKLI/AAAAAAAACD0/X36Gd8ACODU/s400/11-12-2010-4.jpg

Mis en vente par Cherrystone Philatelic Auctioneers, vente aux enchères du 16.12.2010, lot n° 2321


Prix indicatif : 10 000$
Prix de vente : Invendu

 

 

Mises à jour : Inverted Jenny position 22, une paire du premier vol transatlantique ne trouve pas preneur et un double de Genève sur lettre.

Repost 0
Published by Svart Riddare - dans Russie et pays satellites
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 13:53

Mais qu'est-ce que cette république ? C'est l'une des 15 républiques soviétiques qui formera l'URSS. C'est même la principale puisqu'elle correspond en gros à la Russie d'aujourd'hui. Transportons-nous dans le Berlin tourmenté de la République de Weimar, c'est-à-dire l'Allemagne après la première guerre mondiale et avant l'avènement d'Hitler.

 

Nous sommes à l'été 1922 et le ministre des affaires étrangères Walther Rathenau vient d'être assassiné, pour la plus grand colère des Berlinois. Ce ministre était l'un des négociateurs du traité de Rappalo, signé cette même année entre l'Allemagne et l'URSS, traité qui scellait la collaboration diplomatique, commerciale et militaire entre les deux grandes puissances. L'Allemagne enverra donc ses soldats s'entraîner en Russie, histoire de contourner les traités de paix signés avec les nations victorieuses, dont la fait partie la France.

 

Quel rapport avec la philatélie ? Dans l'immédiat aucun mais ça fait une belle introduction ! La RSFSR possède une ambassade à Berlin et, pour une raison que j'ignore, cette dernière décide de surcharger des timbres fiscaux (dans le cas qui nous intéresse des timbres servant à régler les frais consulaires) afin de les utiliser sur le courrier à destination de Moscou. Le consulat crée donc une surcharge de 12 et 24 marks qu'elle appose sur des timbres fiscaux de 2,25 et 3 roubles. Dans son élan, elle crée également des surcharges de 120, 600 et 1200 marks, cette dernière qu'elle appose sur quatre timbres différents. A quoi ça sert tout ça ? Aucune idée, seules les deux plus petites valeurs ayant semble-t-il été utilisées. Voici l'une des raretés de ce tirage :

 

http://lh4.ggpht.com/_m5TAVVZAIO0/TMljxr7IZzI/AAAAAAAAB_g/9z6LuhJ4Bps/s800/28-10-2010-1.jpg
http://lh3.ggpht.com/_m5TAVVZAIO0/TMljx7A6BgI/AAAAAAAAB_k/h0feTeVt8qw/s800/28-10-2010-2.jpg

Mis en vente par Cherrystone Philatelic Auctionneers, vente aux enchères publique du 09.11.2010, lot n° 1586.

 

Prix indicatif : 300 000$

Valeur estimée : 300 000 à 400 000$

Prix de vente : Invendu

 

Il s'agit de la surcharge de 1200 marks sur un timbre de 50 kopecks. Seules deux feuilles de 50 timbres ont été ainsi surchargées. Le prix est néanmoins élevé pour un timbre connu à 100 exemplaires, surtout pour une surcharge sur un timbre fiscal. 

 

Le piège, c'est qu'en distingue cinq types (quasi-identiques) de surcharge en fonction de la forme des lettres. La distinction ne doit pas être si évidente que ça, mon catalogue Scott mentionnant trois types de surcharge... Bref, ce type V n'apparaît qu'à une position dans la feuille, la position 13, et donc qu'il n'y a que deux exemplaires de ce timbre, d'où sa valeur estimée au moins cinq fois supérieure aux prix atteints par d'autres exemplaires de ce timbre vendus dans dans les dernières années.

 

Une question philosophique pour toi collectionneur : le planchage de ce timbre semble être déterminé. Ainsi, puisque chacune des positions n'est représentée que par deux exemplaires, pourquoi payer plus cher pour celle-ci simplement parce que la forme d'une des lettres (le C) est très légèrement différente ?

 

Un dernier petit mot. Le vendeur nous offre un scan du verso du timbre, où l'on peut voir que toute une panoplie d'experts se sont empressés de laisser leur marque au dos du timbre, dont Romeko à Paris et Mikulski en Suisse, qui a également signé un certificat d'authenticité en 1985.

 

 

Mise à jour : La tentative de vol transatlantique de Martinsyde, Raynham et Morgan, une enveloppe qui ne se vend pas.

Repost 0
Published by Svart Riddare - dans Russie et pays satellites
commenter cet article
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 21:05

C'est en « feuilletant » virtuellement un catalogue de vente aux enchères que je suis tombé sur le timbre suivant, dont le prix m'apparut exorbitant :

 

http://lh6.ggpht.com/_m5TAVVZAIO0/TBE13LDoZUI/AAAAAAAAB94/E4A1rZ5vq0k/s400/10-06-2010-1.jpg

Mis en vente par Cherrystone Philatelic Auctioneers, vente aux enchères du 09.06.2010, lot n° 892.

 

Cote : 150 000€

Prix indicatif : 100 000$

Prix de vente : 110 000$

 

ex Mikulski, Denisenko

 

Il s'agit d'un timbre de 7 roubles, émis en 1889 par la Russie, dans sa version dentelée 13½. Alors, pourquoi un tel prix ? La couleur noire serait imprimée deux fois, une erreur qui ne serait connue qu'à deux exemplaires.

 

Néanmoins, ce genre d'erreur n'atteint en général pas de tels prix. J'ouvre mon catalogue Scott, datant de 2002, qui liste bien ce timbre et lui donne une valeur de... 275$ ! A ce moment, je me dis qu'il doit y avoir quelque chose qui m'échappe. En consultant la version 2009 de ce même catalogue, surprise, cette variété cote maintenant 28 000$. Voilà ma foi une belle plus-value. Je n'ai pas d'explication pour une telle augmentation, ni même pour le fait que le catalogue Liapine choisi par le vendeur lui donne une cote 6x plus élevée.

 

Le timbre est accompagné d'un certificat d'authenticité daté de 2003, émis par Mikulski, expert de la philatélie russe qui habite en Suisse. D'après le vendeur, ce timbre a d'ailleurs précédemment appartenu à ce même Mikulski. Peut-être a-t-il découvert les deux exemplaires de cette « variété » avant de faire du lobbying pour qu'elle soit reconnue par les catalogues philatéliques, afin de centupler sa valeur ? Peut-être aussi que les oligarques russes ont vraiment trop d'argent ?

 

Personnellement, si j'avais un tel montant à ma disposition, je ne le consacrerais certainement pas à ce timbre.

Repost 0
Published by Svart Riddare - dans Russie et pays satellites
commenter cet article
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 11:34
Cette république soviétique, dont la traduction anglaise est « The Far Eastern Republic » et qui comprenait les territoires russes près du fleuve Amour et du lac Baïkal, au nord de la Chine et de la Mongolie, fut créée en 1920 dans le but de servir d'état tampon entre l'URSS nouvellement née et les territoires chinois envahis par l'armée japonaise.

Sa brève existence fut malmenée par au moins un coup d'état qui mena à la sécession de la région de Vladivostok. Théoriquement indépendante, la république demanda, après avoir réunifié son territoire, d'être réintégrée dans l'URSS, ce qui se produisit à la fin de 1922.

Elle eut toutefois le temps d'émettre quelques timbres et de nombreuses surcharges, dont voici un exemple :

Far Eastern Republic
Mis en vente par Cherrystone Philatelic Auctioneers, vente aux enchères du 07.05.2008, lot n° 612.

Prix indicatif : 2400$
Prix de vente : 2500$

Ce bloc de quinze timbres de 5 kopeks (remarquez le nom de la république dans l'anneau central qui entoure les armoiries), émis en 1921, est surchargé de l'inscription 1917 7-XI 1922, dont la signification ne peut laisser place à aucun doute; il s'agit de la commémoration de la révolution russe du 7 novembre 1917 (le 25 octobre en fait car les Russes n'avaient toujours pas adopté le calendrier grégorien, ce qu'ils feront au début de 1918).

La particularité de ce bloc est que la dernière rangée n'est pas surchargée.

Parmi les nombreuses émissions, il y en a certaines pour lesquelles les experts diffèrent d'opinion quant à savoir si elles sont officielles ou non. C'est le cas de la surcharge suivante, appliquée à Vladivostok en 1923 (après la dissolution théorique de la jeune république) pour un service aérien :


Far Eastern Republic - Poste aérienne
Far Eastern Republic - Poste aérienne
Far Eastern Republic - Poste aérienne
Mis en vente par Cherrystone Philatelic Auctioneers, vente aux enchères du 07.05.2008, lots n° 613, 614 et 615.

Cotes : 1000, 1000 et 1200€
  Prix de vente : 700, 700 et 700$

Il y aurait eu moins d'une centaine d'exemplaires surchargés mais leur caractère non-officiel explique leur valeur relativement peu élevée.
Repost 0
Published by Svart Riddare - dans Russie et pays satellites
commenter cet article
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 10:28
Le timbre du jour fut émis par la Russie en 1875.  Le motif décoratif  est imprimé en brun tandis que le motif principal au centre du timbre, représentant  les armoiries de l'empire russe, est bleu. Ces deux couleurs étant appliquées successivement, il est donc normal de retrouver toutes sortes d'anomalies causées par ce double passage sous la presse à imprimer.

La plus spectaculaire de ces anomalies est bien sûr celle où la feuille est inversée entre les deux impressions, ce qui donne les fameux « centre inversé » :

10k, centre inversé
Mis en vente par Cherrystone Philatelic Auctioneers, vente aux enchères du 26.03.2008, lot n° 3038.

Cote : 50 000€
Prix de vente : 55 000$

Ce timbre, qui possède quelques dents pliées d'après le descriptif de vente, est l'un des cinq exemplaires connus, ce qui explique sa valeur élevée . D'autres timbres de la même série possèdent un centre inversé, comme le 20 kopecks bleu et orange (trois exemplaires connus) et le 7 kopecks gris et rose, dont un unique exemplaire est connu.

À titre de comparaison, voici deux des quatre autres exemplaires du timbre de dix kopecks avec centre inversé :

10k, centre inversé
Mis en vente par Cherrystone Philatelic Auctioneers, vente aux enchères de mars 2007.

Prix de vente : 66 125$

ex Fabergé

10k, centre inversé
Mis en vente par Cherrystone Philatelic Auctioneers, vente aux enchères de décembre 2004.

Cote : 50 000€
Prix de vente : 74 250$

ex Fabergé
Repost 0
Published by Svart Riddare - dans Russie et pays satellites
commenter cet article
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 17:49
En décembre 1932, l'Union des républiques socialistes soviétiques, l'URSS, émettait deux timbres pour commémorer l'exposition philatélique de Moscou. Ces deux timbres, de 15 et 35 kopecs, représentent le musée des beaux-arts de Moscou. Quelques mois plus tard, ces timbres seront surchargés pour l'exposition philatélique de Leningrad.

De plus, un feuillet souvenir officiel mais non valide pour l'affranchissement était imprimé, peut-être pour offrir à d'éminents visiteurs de l'exposition. Voici ce feuillet :

L'exposition philatélique de Moscou de 1932

Mis en vente par Raritan Stamps, vente sur offres « live » n° 34, lot n° 700.

Valeur estimée : 25 000$


Il est aujourdhui extrêmement rare, comme l'indique en partie sa valeur estimée. Il y aurait eu 500 feuillets d'imprimés, dont la plupart auraient été détruits à la suite de l'exposition. L'exemplaire offert ici est en excellente condition, sans charnière.

Les amateurs qui ne disposeraient pas d'un budget suffisant pour acquérir cette pièce peuvent toujours se rabattre sur une réimpression émise en 1997 par la société canadienne de philatélie russe (ça ne s'invente pas !).
Repost 0
Published by Svart Riddare - dans Russie et pays satellites
commenter cet article
29 décembre 2007 6 29 /12 /décembre /2007 03:10

Les timbres permettent parfois de reconstituer le passé mouvementé de certaines nations qui, au gré des guerres, furent indépendantes ou sous la domination de leurs voisins. La Lituanie par exemple fut pendant un peu plus d'un siècle, de 1815 à 1918, sous la domination de la Russie. 

En voici un témoin :

Un timbre de Russie utilisé en Lituanie

Mis en vente par Sandafayre Stamp Auctions, vente sur offre n° 5143, lot n° 007490.

Valeur estimée : 900 à 1000£
Prix de départ : 630£


Ce timbre de Russie, très bien centré et en excellent état, est frappé d'une oblitération à points contenant le chiffre « 9 ». Ce chiffre désigne le bureau de poste de Tauragé (Tauroggen), une petite ville industrielle de Lituanie.

C'est dans cette ville que fut signée, en 1812, une trève entre la Prusse et la Russie qui annonçait le retournement d'alliance de la Prusse contre Napoléon.
Repost 0
Published by Svart Riddare - dans Russie et pays satellites
commenter cet article

Présentation

  • : Raretés et curiosités philatéliques
  • Raretés et curiosités philatéliques
  • : Présentation de timbres ou d'objets philatéliques rares.
  • Contact