Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 18:47

Attleboro est une petite ville du Massachusetts, aujourd'hui une banlieue de la ville de Providence. En 1909, un marchand philatélique, F. Percy Collingwood, propriétaire de l'Attleboro Stamp Company, lance une gazette philatélique éphémère nommée avec beaucoup d'originalité The Attleboro Philatelist. Ces informations seraient probablement aujourd'hui reléguées aux oubliettes de l'histoire si ce philatéliste n'avait pas créé sa propre « dentelure » afin d'affranchir ses courriers promotionnels à ses clients :

 

http://lh5.ggpht.com/_m5TAVVZAIO0/TAvQVgwPXvI/AAAAAAAAB9Y/clthPHKkbIU/s400/06-06-2010-1.jpg

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries Inc., vente aux enchères n° 990 du 22.06.2010, lot n° 780.

 

Prix indicatif : 3650$

Prix de vente : 800$

 

Ces timbres sont restés des curiosités connues des seuls spécialistes jusqu'à leur entrée au catalogue Scott en 1991. On retrouve cette dentelure (très fragile comme vous pouvez vous l'imaginer) sur le 1c Benjamin Franklin vert de 1908-1909 et sur le timbre illustré ci-haut. On connaît également une seule et unique paire du 2c Benjamin Franklin carmin.

 

Les seuls exemplaires oblitérés connus aujourd'hui portent tous l'oblitération ovale de la ville d'Attleboro et tous les exemplaires sur lettres proviennent des bureaux de l'Attelboro Stamp Company, comme celui-ci, sur la bande d'adresse (« wrapper » en anglais) du premier exemplaire de l'Attleboro Philatelist :

 

http://lh4.ggpht.com/_m5TAVVZAIO0/TAvQV3QtUcI/AAAAAAAAB9c/kyuSRm6pXHw/s400/06-06-2010-2.jpg

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries Inc., vente aux enchères n° 990 du 22.06.2010, lot n° 778.

 

Prix indicatif : 5550$

Prix de vente : 3500$

 

 

Repost 0
Published by Svart Riddare - dans États-Unis
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 21:45
Difficile d'imaginer les Américains portant secours aux Cubains oppressés alors que depuis 1959 leur plus fidèle ennemi, Fidel Castro, dirige d'une main de fer (à la santé déclinante aujourd'hui) cette grande île située non loin de la Floride dans le golfe du Mexique.

Pourtant, à la fin du dix-neuvième siècle, Cuba était sous domination espagnole. À la suite de diverses tentatives infructueuses de révolution, les Espagnols mènent une répression qui devient de plus en plus rigoureuse. Des exilés cubains en territoire américains alertent l'opinion publique et les Américains manifestent de plus en plus d'intérêt pour leur voisin. En 1898, une révolte éclate à La Havane et les Américains envoient une frégate sur place, histoire de bien faire sentir leur présence aux dirigeants Espagnols. Trois semaines plus tard, cette frégate explose dans le port, faisant plus de 250 victimes.

La tension monte entre les Espagnols et les Américains et ces derniers votent une résolution soutenant l'indépendance de Cuba et demandant aux Espagnols de se retirer. L'Espagne déclare la guerre le 25 avril 1898. Mal lui en prendra car la guerre hispano-américaine comme on la nomme aujourd'hui en français restera pour les Espagnols « el desastre del 98 ». Ils y perdront plusieurs de leurs colonies, ce qui sonne le glas des restes de l'impérialisme espagnol. À l'opposé, les États-Unis font une entrée fracassante sur la scène internationale.

Cuba deviendra indépendant  en 1902.

La philatélie nous rappelle ces événements et nous illustre une autre conséquence de la guerre :

 
Mis en vente par Heritage Auction Galleries, vente aux enchères du 03.06.2009, lot n° 37067.

Valeur estimée : 600 à 800$

ex Bosley, Dattolico 

Postée de Washington D.C. pour La Havane, cette lettre arrive à New York le 23 avril 1898, juste avant la déclaration de guerre. Elle n'accomplira jamais la deuxième moitié du parcours puisque comme l'indique l'étiquette « les envois vers l'Espagne ou ses colonies sont interdits pour cause de guerre ». La lettre finira tristement au rebut, l'expéditeur n'ayant semble-t-il pas laissé d'adresse...

Tout n'est pas perdu pour autant puisqu'elle s'affiche aujourd'hui sur ce blog !
Repost 0
Published by Svart Riddare - dans États-Unis
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 16:31
Au début du vingtième siècle, différents bricoleurs tentaient de concevoir une machine distributrice de timbres-poste qui aurait comme fonction supplémentaire d'humecter le dos du timbre et éventuellement de le coller directement sur une enveloppe, ce que nos aïeuls appréciait particulièrement pour le côté hygiénique de la chose. En effet, lécher le dos des timbres manipulés par les doigts du commis, n'était-ce pas laisser la place à la prolifération des bactéries découvertes par Pasteur, Koch et les autres ?

Aux divers vendeurs de ces machines, les autorités postales ont fourni des timbres non dentelés, afin qu'il puissent être adaptés par les fabricants des distributeurs. Les collectionneurs ayant eu vent de ces timbres non dentelés, ils demandèrent à ce que la vente de ses timbres soit publique, ce qui leur fut accordé. On trouve donc les timbres de 1¢, 2¢ et 5¢ de la série de 1902 sous cette forme.

Cependant, une commande spéciale de timbres de 10 000 timbres de 4¢ était également livrée à la Detroit Mailing Machine Company, qui devint la Schermack Company, du nom de l'inventeur d'une machine à affranchir, Joseph Schermack. Ces timbres de 4¢ étaient destinés à deux clients des machines de la Schermack Company, qui créaient des dentelures très particulières :

Mis en vente par Spink Shreves Galleries, vente aux enchères n° 113 du 08.05.2009, lot n° 124.

Cote : 50 000$
Prix de vente : 62 500$

collection Richard Collier

Il semble qu'à l'époque cette « variété » soit passée complètement inaperçue et que sur les 10 000 exemplaires livrés, un collectionneur nommé Karl Koslowski put s'en procurer une cinquantaine, dont il en aurait conservé une vingtaine et qu'ici et là une trentaine de copies oblitérées furent récupérées des envois fait par les deux utilisateurs des machines à affranchir.

Rebelote en 1916 avec un autre timbre :


Mis en vente par Spink Shreves Galleries, vente aux enchères n° 113 du 08.05.2009, lot n° 180.

Cote : 65 000$
Prix de vente : 35 000$

ex Ballman, Scott, collection Richard Collier

Ces dentelures, baptisée Schermack type III, se retrouvent sur à peu près tous les timbres non-dentelés émis par les autorités américaines dans le premier quart du vingtième siècle. Cependant, seules les deux timbres ci-haut n'ont pas été émis non dentelés au public, d'où leur grande rareté aujourd'hui.


Mises à jour : De très nombreux timbres exceptionnels du monde entier sont offerts dans cette même vente, comme les premiers timbres d'Hawaï, un 12d noir du Canada et même des timbres à 1$...

Repost 0
Published by Svart Riddare - dans États-Unis
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 22:02
Au dix-neuvièle siècle, il n'était pas rare que des administrations postales réimpriment des timbres afin de satisfaire le marché des collectionneurs. Ces réimpressions étaient parfois réalisées à l'aide des matrices originales mais souvent sur un papier suffisamment différent pour qu'on puisse les distinguer de l'original.

Par exemple, la première série de Suède (1855) a été réimprimée en 1868 à 2000 exemplaires et en 1885 à 1620 exemplaires. Cette dernière réimpression est aisément distinguée des originaux par la dentelure, dont la taille est différente.

Ces réimpressions sont aujourd'hui des curiosités et leur valeur marchande est souvent inférieure à celle des timbres originaux.

Les Américains ont fait de même avec leur série de 1870 à la seule différence qu'ils ont donné à ces réimpression un numéro de catalogue distinct. Le n° 204 est la réimpression du n° 185, qui est le même timbre que le n° 179, lui réimprimé en tant que n° 181. Bref, les collectionneurs désirant avoir une collection « complète » des États-Unis chercheront donc à obtenir cette réimpression :

Mis en vente par Spink Shreves Galleries, vente aux enchères n° 112 du 29.04.2009, lot n° 1113.

Cote : 350 000$
Prix de vente : 500 000$

ex Hetherington, Anderson, Floyd
collection James M. Minervo

L'exemplaire offert ici tout simplement superbe et, comme il y a aujourd'hui dix-huit exemplaires connus de ce timbre cette réimpression, on imagine mal qu'il soit surpassé.

Il y a cependant moins d'un an qu'était vendu un autre très bel exemplaire (décrit en 1991 comme le plus bel exemplaire connu) :

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 963 du 28.10.2008, lot n° 828.

Cote : 350 000$
Prix de vente : 375 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 737 du 20.04.1991, lot n° 555.

Cote : 30 000$
Prix de vente : 37 500$

ex Caspary, collection Ambassador, Cole, Greenblatt, Weisman, Ballman, Hansen

Ce timbre est accompagné de pas mois de cinq certificats d'authenticité !

La maison Siegel n'étant jamais à court de raretés, elle vendait il y a deux ans « one of the finest of the 18 recorded copies » :

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 937 du 16.06.2007, lot n° 177.

Cote : 100 000$
Prix de vente : 300 000$

ex Lyons

Il faut cependant remonter dix ans pour trouver un autre exemplaire, lui aussi « one of the finest of the 18 recorded copies » (à se demander s'il sont toutes parmi les plus belles...) :

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 804 du 08.10.1998, lot n° 401.

Cote : 35 000$
Prix de vente : 45 000$

ex Green, Engel, Klein, Zoellner

Allez, un petit dernier pour finir ! Celui-ci est « magnificent » :

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 759 du 19.05.1994, lot n° 205.

Cote : 30 000$
Prix de vente : 32 000$

ex West, collection Concord

La maison Siegel a réalisé un inventaire des dix-huit exemplaires connus, ce qui permet de comparer et de se faire une idée des « plus beaux exemplaires » et je dois avouer, malgré la petite pointe d'ironie que j'ai laissé transparaître, que les exemplaires présentés ici sont effectivement plutôt bien.

Malgré tout, je n'en pense pas moins qu'il s'agit d'une simple réimpression, une variété anecdotique, qui aurait pu porter le n° 155r par exemple. Et là la cote aurait peut-être été de 3500$ plutôt que 350 000$...

Repost 0
Published by Svart Riddare - dans États-Unis
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 16:45
Avant d'être un état américain, l'archipel des Hawaï était connu sous le noms des Îles Sandwich. Découvertes par Cook en 1778, les Îles avaient été peuplées deux millénaires auparavant par des immigrants polynésiens.

Rapidement, l'archipel sera visité par d'autres Européens qui transmettront aux autochtones rougeole, variole, grippe et autres virus inconnus des populations locales, qui succomberont en masse.

À la même époque, celui qui deviendra le roi Kamehameha I étend sa domination sur tout l'archipel, qui est ainsi unifié. Son fils ainé règnera de 1819 à 1824 sous le nom de Kamehamena II. Son deuxième fils règnera de 1824 à 1854 sous le nom de Kamehameha III.

Durant son règne, la monarchie sera transformée en monarchie constitutionnelle et l'influence grandissante des grandes puissances occidentales transformera profondément le paysage politique. L'annexion de l'archipel par les États-Unis, qui aura lieu en 1898, semblait déjà une possibilité auquelle il serait difficile d'échapper.

Son portrait orne la deuxième série de timbres émis par Hawaï :

Mis en vente par Schuyler Rumsey Philatelic Auctions, vente aux enchères n° 33 du 23.04.2009, lot n° 3517.

Cote : 10 000$
Prix de vente : 5750$

Les inscriptions dans les bandes latérales du portrait expliquent le tarif alors en vigueur, 5¢ pour la partie du trajet Hawaïenne jusqu'à San Francisco, 8¢ pour la partie américaine. Deux solutions s'offraient à l'expéditeur d'une lettre à destination de l'est des États-Unis : affranchir la lettre avec un timbre de 13¢ ou affranchir avec un timbre de 5¢ et compléter par un timbre américain.

En 1857 le timbre de 5¢ (de couleur bleu) venant à manquer, un second tirage sera commandé mais en attendant son arrivée, l'intendant des postes de Honolulu, Joseph Jackson, décide de surcharger à l'écriture manuscrite des timbres de 13¢ pour les transformer en timbres de 5¢. Pour la petite histoire, il a rapidement confié le travail de surcharge à son commis, Alvah Clark. La plupart des exemplaires connus, dont celui illustré ici, sont de la main de Clark.

Mise à jour du 5 mai 2009

Il suffit parfois de remarquer un timbre dans un catalogue de vente pour s'apercevoir qu'il est offert dans une ou plusieurs autre ventes au même moment :

Mis en vente par Spink Shreves Galleries, vente aux enchères n° 113 du 08.05.2009, lot n° 350.

Cote : 10 000$

ex Ostheimer, Honolulu Advertiser, Twigg-Smith
collection Richard Collier

Cet exemplaire est particulièrement bien oblitéré et risque de ne pas déparer la collection de celui qui s'en portera acquéreur. On notera que la forme du 5 est très proche de celle de l'autre exemplaire mais que l'origine manuscrite de la surcharge ne fait aucun doute.



Mises  à jour : Inverted Jenny, position 17 et une autre rareté d'Hawaï.
Repost 0
Published by Svart Riddare - dans États-Unis
commenter cet article
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 23:13
L'erreur de couleur que je vais vous présenter aujourd'hui n'est pas spectaculaire mais au contraire toute en nuance. Il est fort probable qu'avant qu'elle ne soit découverte par un collectionneur attentif, elle soit passée totalement inaperçue.

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 968A du 14.04.2009, lot n° 278.

Cote : 240$
Prix de vente : 550$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 968A du 14.04.2009, lot n° 279.

Cote : 35 000$
Prix de vente : 18 000$

Le premier timbre est tout ce qu'il y a de plus normal (si ce n'est qu'il est plutôt bien centré !) tandis que le deuxième est de la mauvaise couleur. La différence est subtile et serait une simple variété de couleur si un chimiste n'était pas passé par là et avait montré à l'aide d'analyses spectrales que la couleur du deuxième exemplaire illustré ci-haut était en fait celle du timbre de 1¢ de la même série.

Il va de soi qu'un tel timbre se doit d'être accompagné d'un certificat d'authenticité. On ne connaît pas le nombre d'exemplaires imprimés dans la mauvaise couleur, si ce n'est qu'il y en a eu au moins deux feuilles.

Un bloc de quatre est également offert dans cette vente :

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 968A du 14.04.2009, lot n° 280.

Cote : 160 000$
Prix de vente : 100 000$




Mise à jour : L'exposition pan-américaine de 1901 en blocs de quatre, avec centre inversé.
Repost 0
Published by Svart Riddare - dans États-Unis
commenter cet article
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 22:33
Une exceptionnelle collection classique (c'est-à-dire une collection d'un exemplaire de chaque timbre, sans spécialisation) de timbres américains sera offerte aux collectionneurs cette année. Il s'agit de la collection d'un certain Alan B. Whitman. Au fil des pages, ce ne sont qu'exemplaires superbes et raretés.

Prenons par exemple le premier lot :

United States n° 1, NH
Mis en vente par Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 968 du 27.01.2009, lot n° 1.

Cote : 8750$
Prix de vente : 110 000$

collection Alan B. Whitman

Il s'agit du premier timbre des États-Unis, émis le 1er juillet 1847, neuf, superbe, avec sa gomme originale intacte. Bien que ce timbre ne soit pas rare, un aussi bel exemplaire neuf est une grande rareté. Comme le fait remarquer le vendeur, « Scott Retail value for hinged has little relevance to the value of the Mint N.H. stamp ».

En effet, connaissant l'engouement des Américains pour les timbres sans charnière et le fait qu'un seul autre exemplaire de ce timbre existerait ainsi, le prix de vente devrait être dans les six chiffres.

Notre collectionneur n'a semble-t-il pas pu résister à inclure quelques paires ou blocs dans sa collection :

États-Unis n° 1, bloc de quatre
Mis en vente par Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 968 du 27.01.2008, lot n° 3.

Cote : 42 500$
Prix de vente : 80 000$

ex Sevenoaks, collection Alan B. Whitman

Le vendeur recense 17 blocs neufs du n° 1. Celui-ci possède de légers plis verticaux, causés par la gomme qui a tendance à sécher et craquer. Il faisait originellement partie d'un bloc de six :

États-Unis n° 1, bloc de six
Mis en vente par Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 799 du 09.05.1998, lot n° 1.

Cote : 43 500$
Valeur estimée : 7500 à 10 000$
Prix de vente : 11 000$

 
collection Sevenoaks

Dans la description de ce bloc, le vendeur mentionnait un léger aminci sur le cinquième timbre.

Transportons-nous maintenant de New-York à Houston, où la « plus importante » maison de vente au monde se lance dans le marché philatélique après une absence de 15 ans. Par hasard, on retrouve dans la vente inaugurale un autre superbe exemplaire du n° 1 :

États-Unis n° 1, superbe jumbo
Mis en vente par Heritage Auction Galleries, vente aux enchères n° 1106 du 05.02.2009, lot n° 31007.

Prix de départ : 50 000$
Valeur estimée : 100 000$
Prix de vente : 60 000$

ex Newbury

Laissons la parole au vendeur qui sait si bien vanter sa marchandise :

#1a, 1847, 5c Dark Brown, SUP 98J PSE. (Original Gum - Previously Hinged). Bottom right sheet corner margin single, Position 100R, believed to be the unique mint example that unquestionably proves its plate position. Outstanding in stature, this important stamp is ex-Newbury (1962, Lot 521 where this stamp sold for $800), and boasts an overall freshness and quality that makes it a prime focus for the crème-de-la-crème of collections. Aside from the simply monstrous margins right and bottom as a result of the sheet margins, this beauty sports large to huge margins top and left. Sumptuous color that has hardly, if at all, been affected by its 160+ years, on what is clearly bluish paper, with original gum that has been but extremely lightly kissed at the top by previous hinging, and shows what appears to be a small spot of short gumming at the bottom center well below the stamp. Of particular interest is that considering how delicate and porous the paper used for this issue is by nature, this exquisite masterpiece is sound, say for only trivial tiny specks of gum penetration are evident... a far cry less than could, or even should be expected. A truly Superb showpiece that will likely not be seen in the marketplace again for many a year to come. PSE - Graded Certificate. While this is but one of the two highest graded examples (as of 10/08), its uniqueness places it in a class of its own... Estimate: $100,000 - up.


Repost 0
Published by Svart Riddare - dans États-Unis
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 21:00
De 1867 à 1870, les autorités postales américaines mirent en place un système expérimental destiné à enrayer la réutilisation frauduleuse de timbres-postes. Déjà à cette époque, de petits malins « lavaient » l'oblitération, ce qui permettait de réutiliser le timbre.

L'idée est simple mais il fallait y penser. Il s'agit de presser fermement sur le timbre une grille métallique où chaque élément est composé de petites pointes, ce qui a pour effet de briser les fibres du papier. Ainsi, l'encre de l'oblitération imbibe les multiples petites fractures et il devient très difficile de l'enlever. Pour avoir une idée de l'effet, imaginez la pression d'une râpe à épice sur une feuille de papier.

On classe les différents types de grilles par leur taille et le sens du relief créé par la grille. Il semble en effet que l'American Bank Note eut quelques difficultés avec le procédé et modifia donc les paramètres plus d'une fois. À chaque type est associée une lettre, A, B, C, D, E, F, G, H, I, J ou Z, selon une convention bientôt centenaire.

La grille de type Z mesure environ 11 x 14 mm et est composée de petites formes pyramidales dont le faîte (la pyramide ne se termine pas pas une pointe mais par une ligne de faîte, un peu comme sur une toiture) est horizontal par rapport à la base du timbre.

Six exemplaires du timbre suivants sont connus avec une grille de type Z :

10¢ vert, Z grill
Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 967 du 16.12.2008, lot n° 4190.

Cote : 225 000$
Prix de vente : 550 000$

ex Ishikawa

Quel sera le prix atteint par cette rareté ? Difficile à dire mais il risque d'être très élevé. Voici par exemple le résultat d'une vente d'octobre où un 3¢ avec grille de type B, connu à quatre exemplaires (les quatre provenant d'un seul et même affranchissement découvert en 1969 !) :


3¢ B grill

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 963 du 28.10.2008, lot n° 557.

Cote : 240 000$
Prix de vente : 900 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 468 du 25.03.1975, lot n° 82.

Cote : 27 000$
Prix de vente : 23 000$

Un peu plus et le record pour un timbre américain était battu. Le record (en vente publique) est de 935 000$ en 1998, pour un 1¢ « Z grill » donc deux exemplaires connus dont un seul disponible pour les collectionneurs.

Il y a un autre timbre dans la série des grilles qui risque d'atteindre un prix faramineux. Non pas qu'il soit particulièrement rare mais l'exemplaire offert, grille F, s'est mérité un Gem 100 de Professional Stamp Experts et le catalogue de vente en fait un éloge dithyrambique :

 F grill, Gem 100

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 967 du 16.12.2008, lot n° 4210.

Cote : 375$
Cote : 10 600$
Prix de vente : 50 000$

La deuxième cote est l'estimation par P.S.E. de la valeur d'un Superb 98. Atteindrons-nous 50x la cote ? Ça dépend si les collectionneurs-investisseurs ne se fient qu'à la note ou à leur jugement, qui leur susurrera à l'oreille que le timbre est sans conteste magnifique mais qu'il y a quand même une dent un chouia trop courte en bas...

Mise à jour du 26 janvier 2009

Voici un autre superbe exemplaire du 15¢ Lincoln, grille F :

F grill, Superb 98

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 968 du 27.01.2009, lot n° 124.

Cote : 4500$
Prix de vente : 55 000$

Cet exemplaire, noté Superb 98, a la particularité d'être neuf, avec légère trace de charnière. Au jour d'aujourd'hui, seuls trois exemplaires neufs ont obtenu une évaluation supérieure à Fine 70 et celui qui nous intéresse est de loin le plus beau. Le prix de vente devrait donc être exceptionnellement élevé.

Repost 0
Published by Svart Riddare - dans États-Unis
commenter cet article
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 15:51

Les timbres américains de 1851-1861 à l'effigie de Benjamin Franklin, George Washington et Thomas Jefferson sont imprimés par Toppan, Carpenter & Co.

 

À la fin du moi de février 1857, les premiers timbres dentelés sont livrés à New York, Philadephie, La Nouvelle-Orléans, et quelques autres villes afin de débuter une période d'essai d'un peu plus de trois mois ces timbres nouvellement dentelés. Il faut croire que l'essai fut concluant puisque dès le 8 avril, le gouvernement renouvelle le contrat signé avec l'imprimeur en 1851. Les termes du nouveau contrat, qui entre en vigueur le 10 juin 1857, stipulent que dorénavant tous les timbres devront être dentelés.

 

Le premier timbre dentelé est donc le 3¢ rouge bordeaux, timbre qui était au coeur de la collection spécialisée de W. Wilson Hulme II et qui a recensé 75 timbres sur lettre de la période antérieure à la signature du contrat entérinant définitivement l'utilisation de timbres dentelés.

 

Voici deux des trois lettres connues datées du 28 février 1857, la plus ancienne date recensée d'utilisation d'un timbre dentelé officiellement aux États-Unis :

 

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 964 du 02.12.2008, lot n° 222.

 

Valeur estimée : 4000 à 5000$

Prix de vente : 5750$

 

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 489 du 31.03.1976, lot n° 63.

 

Valeur estimée : 2000 à 5000$

Prix de vente : 1650$


Le premier timbre dentelé des États-Unis

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 964 du 02.12.2008, lot n° 223.

 

Valeur estimée : 4000 à 5000$

Prix de vente : 5000$

 

Lors de la vente en 1976 de la première lettre illustrée ci-haut, c'était alors la seule ayant été authentifiée datant du 28 février 1857.

 

On remarquera justement que le cachet à date  ne comporte pas l'année ! Je n'ai pas de référence sous la main mais je suppose qu'un cachet différent est utilisé dans les années subséquentes ou que les timbres sont d'une teinte suffisamment différente pour qu'il n'y ait pas de confusion possible.

 

Repost 0
Published by Svart Riddare - dans États-Unis
commenter cet article
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 16:52

Faut-il présenter la plus célèbre des raretés américaines ?

En 1918 les autorités postales décident d'inaugurer une liaison aérienne entre Washington D.C. et New York et fixent le tarif à 24¢, soit hiut fois le tarif normal. En hâte, un timbre est créé et imprimé. Il représente un avion Curtis Jenny, un petit avion qui a marqué son époque. On trouve sur wikipédia une photo de cet avion en vol :

07-06-2008-1.jpg


Sur le timbre, l'avion est imprimé à l'encre bleue dans un cadre rouge. La production d'un tel timbre nécessite donc d'utiliser la presse deux fois, une pour chaque couleur. Il suffit donc d'un moment d'inattention ou d'une fausse manipulation pour que la feuille soit pivotée de 180° entre les deux impressions.

Le timbre est gravé à partir du 4 mai, les premières feuilles sont imprimés le vendredi 10 mai, les bureaux de poste sont approvisionnés le 13 mai et le mardi 14 un collectionneur, William Robey, passe à la banque retirer 30$ et se dirige à un comptoir postal afin d'en acheter une feuille complète pour sa collection. Ce collectionneur averti connaissait la possibilité de trouver des feuilles avec centre inversé et il ne sera pas déçu puisque c'est une telle feuille que le commis lui offrira sur un plateau d'argent. Son coeur ne fit qu'un tour. Il paya les 24$ requis, demanda à voir d'autres feuilles avant d'avertir le commis de la présence de l'erreur. Ce dernier alerta les autorités mais il était trop tard, le Washington Post allait en faire sa une dès le lendemain.

Conscient que d'autres tels timbres pourraient éventuellement être découverts, Robey chercha à monnayer rapidement sa découverte. Une semaine plus tard, après avoir reçu des offres de toutes sortes, il cédera la feuille pour 15 000$ à Eugene Klein, un marchand philatéliste bien connu.

Les autorités postales, gênées, accentuèrent leurs contrôles. Huit autres telles feuilles auraient été découvertes et détruites lors de la production. Le commis fut interrogé et répondit qu'il n'avait pas porté attention à la feuille avant de la tendre au client. « Et de toute façon, poursuivit-il, comment aurais-je pu savoir que l'avion était à l'envers, je n'en ai jamais vu un de ma vie ! ».

Eugene Klein vendit la feuille le même jour au colonel Green pour 20 000$, qui demanda à ce qu'elle soit découpée. Avant de le faire, le marchand inscrivit au crayon, au dos de chaque timbre, sa position dans la feuille.

C'était il y a 90 ans et aujourd'hui, cette erreur est la plus prisée des (riches) collectionneurs américains, qui s'arrachent les 100 exemplaires, dont certains ont malheureusement été passablement endommagés au fil du temps.

Un exemplaire de ce timbre (position 21) sera offert dans quelques heures (du moins au moment où j'ai commencé cet article...) chez Siegel, ainsi qu'une feuille complète du timbre normal :

07-06-2008-2.jpg

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 958 du 07.06.2008, lot n° 709.

Cote : 14 020$
Prix de vente : 10 000$


Ce timbre étant célèbre et tous les exemplaires connus provenant de la feuille dont on vient de parler, cet article se propose de recenser les exemplaires connus. On illustrera d'abord les exemplaires vendu chez Siegel, qui met à disposition, sur son site web, les catalogues de très nombreuses ventes passées. Ainsi, la plupart des informations de cet article proviennent des catalogues de vente de Siegel Auction Galleries.

Le tableau suivant résume les exemplaires illustrés dans cet article :

    tick.png   tick.png       tick.png  
    tick.png tick.png tick.png   tick.png tick.png tick.png  
tick.png tick.png tick.png tick.png tick.png   tick.png     tick.png
tick.png       tick.png     tick.png tick.png tick.png
 tick.png          tick.png tick.png tick.png   tick.png
    tick.png tick.png tick.png tick.png
     tick.png     tick.png     tick.png tick.png tick.png tick.png
tick.png
tick.png
tick.png      
    tick.png tick.png tick.png tick.png tick.png tick.png  
          tick.png tick.png tick.png

 

Position 3

Bord de feuille, gomme originale partielle.

Inverted Jenny, Position 3

Mis en vente par Spink Shreves Galleries, vente aux enchères n° 65 du 05.11.2004, lot n° 1000.

Prix de vente : 100 000$

 

Position 5

Bord de feuille, ce timbre n'avait à l'origine pas de dentelure au haut du timbre. Légère trace de charnière.

Inverted Jenny, position 5

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 560 du 05.04.1980, lot n° 299.

Prix de vente : 75 000$

 

Position 9

Le légendaire exemplaire offert par le colonel Green à sa femme Mabel, présenté dans un pendentif doré avec un exemplaire normal. Lss coins inférieurs ont été pliés lors de l'insertion du timbre dans sa cage de verre. Il semblerait que Edward Green couvrait sa femme de présents et que celui-ci en était un modeste.

À la mort du colonel, sa soeur hérita de sa fortune mais Mabel put conserver son médaillon jusqu'à sa mort, en 1950. Ce « bijou » unique est offert pour la première fois à la vente en 2002 puis une deuxième fois en 2009, sans succès.

Inverted Jenny, position 9

Mis en vente par Heritage Auction Galleries, vente aux enchères n° 1111 du 11.12.2009, lot n° 31738.

Prix de vente : Invendu


Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 846 du 18.05.2002, lot n° 2341.

Prix de vente : Invendu

ex Mabel Green

 

Position 13

Gomme originale imparfaite, quelques traces d'amincis. Ce timbre est offert pour la première fois à la vente aux enchères en 2007.

Inverted Jenny, position 13

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 937 du 16.06.2007, lot n° 285.

Prix de vente : 220 000$

ex Colonel Green

 

Position 14

Infime trace de charnière, un bel exemplaire centré un peu trop bas. Tampon Sanabria au verso.

Inverted Jenny, position 14

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 767 du 05.06.1995, lot n° 296.

Prix de vente : 100 000$

ex Colonel Green, Charles A. Schafer

 

Position 15

Léger aminci, signature au dos.

Inverted Jenny, position 15

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 788 du 06.05.1997, lot n° 257.

Prix de vente : 75 000$

ex Clapp, Hoffman, Milstrup

 

Position 17

Très léger pli et relatively lightly hinged selon le vendeur, qu'elle que soit la signification du mot « relativement »...

25-04-2009-1.jpg
Mis en vente par Schuyler Rumsey Philatelic Auctions, vente aux enchères n° 33 du 23.04.2009, lot n° 3819.

Cote : 500 000$
Prix de vente : 180 000$

Position 18

Cet exemplaire faisait partie de la collection de Benjamin K. Miller, qui se l'est procuré pour un tout petit 250$ peu après la découverte de l'erreur. En 1925, cette collection a été léguée au Smithsonian National Postal Museum, auquel elle appartient toujours.

Cependant, en 1977 une importante partie de la collection est dérobée. Le timbre qui nous intéresse sera retrouvé quelques années plus tard, le timbre ayant malheureusement été mutilé afin de passer pour un bord de feuille.

Inverted Jenny, Position 18

 

Position 19

Légère trace de charnière, microscopiques défauts de papier à l'arrière. On note cependant au verso quatre signatures et deux tampons !

Inverted Jenny, position 19

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 833 du 14.12.2000, lot n° 1431.

Prix de vente : 85 000$

ex Sir Lindsay Everhard, Bernard D. Forester

 

Position 21

Trace de charnière légère entre la marge et le timbre, un exemplaire sans défaut. Ce timbre est celui qui a motivé cet article.

Inverted Jenny, position 21
Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 958 du 07.06.2008, lot n° 706.

Prix de vente : 400 000$

ex Lehman

 

Position 22

Évalué Fine 70, tout comme son voisin en position 24, trace de charnière.

Inverted Jenny, position 22
Mis en vente par Cherrystone Philatelic Auctionneers, vente aux enchères du 11.12.2010, lot n° 2009.

Cote : 500 000$
Prix indicatif : 250 000$
Prix de vente : 300 000$


Mis en vente par Heritage Auction Galleries, vente aux enchères n° 1106 du 05.03.2009, lot n° 31987.

Prix de départ : 200 000$
Valeur estimée : 400 000$
Prix de vente : Invendu

ex Green, Klein, Keith Wagner

 

Position 23

Avec un léger aminci sous la gomme selon la Philatelic Foundation, opinion non partagée par le vendeur qui parle d'un défaut naturel de papier...

07-03-2009-2.jpg
Mis en vente par Warwick & Warwick, vente aux enchères du 04.03.2009.

Valeur estimée : 150 000£
Prix de vente : 160 000£

Mis en vente par Harmers, vente aux enchères du 10.1982.

Prix de vente : 52 000$

 

Position 24

Trace de charnière, évalué fine 70, sans défaut.

Inverted Jenny, position 24

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 956 du 08.05.2008, lot n° 534.

Valeur estimée : 380 000$
Prix de vente : 300 000$

ex Frank B. Allen, Hewitt
collection Jay Hoffman

 

Position 25

Gomme légèrement imparfaite, autrement aucun défaut.

Inverted Jenny, Position 25

Mis en vente par Spink Shreves Galleries, vente aux enchères n° 70 du 15.07.2005, lot n° 1328.

Prix de vente : 190 000$

collection William L. Lewis

 

Position 27

Trace de charnière, sans défaut.

Inverted Jenny, position 27

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 724 du 19.05.1990, lot n° 365.

Prix de vente : 115 000$

 

Position 30

Bord irrégulier de feuille droit, légers défauts, sans gomme. Ce timbre a été offert par tirage au sort le 12 janvier 2008 aux visiteurs du site StampWants, un site internet communautaire de vente aux enchères internet dédié à la philatélie.

Inverted Jenny, Position 30

Mis en vente par Matthew Bennett International, vente aux enchères n° 280 du 02.10.2004, lot n° 1533.

Prix de vente : 53 500$

 

Position 31

Gomme originale imparfaite, deux amincis.

Inverted Jenny, Position 31

Mis en vente par Philip Weiss Auctions, vente aux enchères du 09.08.2008, lot n° 2008.

Valeur estimée : 200 000 à 300 000$
Prix de vente : 240 000$

ex Grunin

 

Position 35

Un des exemplaires les mieux centrés, very fine - extremely fine 85, avec charnière.

Inverted Jenny, position 35

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 902 du 19.10.2005, lot n° 1001.

Prix de vente : 270 000$

ex Steffan, Bruechig

 

Position 38

Très légère trace de charnière, assez bien centré, sans défaut.

Inverted Jenny, position 38

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 935 du 22.05.2007, lot n° 177.

Prix de vente : 350 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 755 du 20.11.1993, lot n° 290.

Prix de vente : 125 000$

ex Stephen Brown, Oscar Lichtenstein

 

Position 39

Très bien centré.

Inverted Jenny, position 39

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 371 du 24.03.1970, lot n° 197.

Prix de vente : 34 000$

 

Position 40

Bord de feuille droit, timbre sans gomme, longue déchirure réparée, aminci et abîmé en surface. Ce timbre a été conservé par le colonel Green et vendu après sa mort.

Inverted Jenny, position 40

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 913 du 13.05.2006, lot n° 889.

Prix de vente : 50 000$

ex Colonel Green, Max Simon

 

Positions 41-42, 51-52

Bord de feuille gauche, bloc de quatre avec guide de découpe, gomme légèrement endommagée, minuscule aminci sur l'un des timbres. Ce bloc a été séparé dans le passé en deux paires horizontales et réunifié depuis.

Inverted Jenny, Position 41, 42, 51, 52

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 811 du 15.05.1999, lot n° 246.

Prix de vente : Invendu

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 350 du 25.03.1969, lot n° 214.

Prix de vente : 115 000$

ex Green, White, Phillips

 

Positions 45-46, 55-56

Le bloc de quatre central, comme le montrent les deux lignes rouges qui parcourent le centre du bloc.

Inverted Jenny, Position 45, 46, 55, 56

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 267 du 27.03.1964, lot n° 106.

Prix de vente : 67 000$

 

Position 47

Excellent centrage, infime trace de charnière, un très bel exemplaire.

Inverted Jenny, position 47

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 660 du 05.04.1986, lot n° 285.

Prix de vente : Invendu

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 528 du 11.04.1978, lot n° 255.

Prix de vente : 72 500$

ex Colonel Green, Colson, Richmond

 

Position 48

Très léger aminci, minuscule inclusion naturelle.

Inverted Jenny, Position 48

Mis en vente par Matthew Bennett International, vente aux enchères n° 307 du 29.09.2006, lot n° 199.

Prix de vente : 205 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 510 du 23.03.1977, lot n° 214.

Prix de vente : 35 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 468 du 25.03.1975, lot n° 194.

Prix de vente : 28 000$

 

Position 50

Bord de feuille droit sinon très bien centré, reste de charnière au dos. Ce timbre faisait originalement partie d'une paire verticale qui a été séparée après 1960.


Scan non disponible

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 760 du 20.05.1994, lot n° 1002.

Prix de vente : 62 500$

ex Colonel Green, Colson, Richmond

 

Position 57

Légère trace de charnière, très bien centré, évalué very fine - extremely fine 85, un très bel exemplaire. Ce timbre faisait partie d'un bloc de quatre (positions 47-48, 57-58) conservé par Klein et dont sa fille, Mme Klein-Hertz, a hérité. Vendu à Robert A. Siegel, ce bloc fut éventuellement acquis par Raymond H. Weill Co. en 1968, qui le fragmenta à la demande de ses clients.

Inverted Jenny, position 57

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 946 du 12.11.2007, lot n° 1305.

Prix de vente : 850 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 844 du 01.03.2002, lot n° 3590.

Prix de vente : 135 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 811 du 15.05.1999, lot n° 245.

Prix de vente : 160 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 679 du 02.05.1987, lot n° 340.

Prix de vente : 130 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 579 du 29.04.1981, lot n° 383.

Prix de vente : 160 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 544 du 04.04.1979, lot n° 216.

Prix de vente : 130 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 448 du 27.03.1974, lot n° 218.

Prix de vente : 41 000$

ex Colonel Green, Eugene Klein, Dolores Klein Hertz, B. D. Phillips, William C. Mack

 

Position 58

Très légère trace de charnière, incroyablement bien centré, very fine - extremely fine - superb 95, l'un des deux plus beaux exemplaires. Ce timbre faisait partie d'un bloc de quatre (positions 47-48, 57-58) conservé par Klein et dont sa fille, Mme Klein-Hertz, a hérité. Vendu à Robert A. Siegel, ce bloc fut éventuellement acquis par Raymond H. Weill Co. en 1968, qui le fragmenta à la demande de ses clients.

Inverted Jenny, position 58

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 895 du 16.03.2005, lot n° 374.

Prix de vente : 525 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 804 du 08.10.1998, lot n° 722.

Prix de vente : 175 000$

ex Eugene Klein, Dolores Klein Hertz, Siegel, Raymond H. Weill, Hoover, Bruce McNall, Zoellner

 

Position 59

Trsè bien centré, charnière, l'un des plus beaux exemplaires de la feuille.

Inverted Jenny, position 59

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 837 du 19.05.2001, lot n° 356.

Prix de vente : 185 000$

 

Position 60

Bord de feuille droit, sinon très bon centrage.

Inverted Jenny, Position 60

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 330 du 28.03.1968, lot n° 178.

Prix de vente : 20 000$

 

Positions 61-62, 71-72

Un bloc de quatre avec légère trace de charnière et quelques petits défauts qui ne sont visibles qu'au dos des timbres, qui sont chacun marqués d'un tampon de Economist Stamp Co. Ce bloc a appartenu à l'université Princeton suite à un don de la veuve d'un des propriétaires. L'université l'a vendu en 1976 pour 170 000$ aux frères Weill, qui l'ont revendus trois ans plus tard pour 500 000$.

Inverted Jenny, position 61, 62, 71, 72

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 837 du 19.05.2001, lot n° 357.

Prix de vente : Invendu

ex Edgar Palmer, Princeton University, Kenneth Wenger

 

Position 64

Petit reste de charnière, une perforation manquée à gauche.

Inverted Jenny, position 64

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 829 du 18.10.2000, lot n° 1086.

Prix de vente : 110 000$

ex Haydon, Aisenstadt

 

Position 67

Légère trace de charnière, sans défaut.

Inverted Jenny, position 67

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 826 du 12.09.2000, lot n° 853.

Prix de vente : 120 000$

ex Goodkind

 

Position 68

Sans charnière, évalué very fine 80. Vendu un million de dollars tout rond en septembre 2007 par Jay Parrino's The Mint. Il est de nouveau remis en vente deux ans plus tard. Le vendeur le décrira comme une absolue merveille...

 

http://lh4.ggpht.com/svart.riddare/SFUyxJ96yLI/AAAAAAAAAvs/tdA0K9dr-U8/s400/15-06-2008-P68.jpg

Mis en vente par Heritage Auction Galleries, vente aux enchères n° 1107 du 06.08.2009, lot n° 31452.

 

Prix de vente : Invendu

 



Position 69

Légère trace de charnière, sans défaut.

Inverted Jenny, position 69

Mis en vente par Spink Shreves Galleries, vente aux enchères n° 51 du 13.09.2002, lot n° 290.

Prix de vente : 120 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 824 du 13.05.2000, lot n° 346.

Prix de vente : 155 000$

ex McKinney

 

Position 70

Cet exemplaire fait partie de la collection du National Postal Museum.

Inverted Jenny, Position 70

Position 73

Légère charnière, relativement bien centré. Accompagné d'un certificat de 1970 mentionnant un léger aminci, la trace de cet aminci n'est semble-t-il plus visible, confirmé par un certificat de 2009.

Inverted Jenny, position 73

Mis en vente par Heritage Auction Galleries, vente aux enchères n° 1111 du 11.12.2009, lot n°31739.

Prix de vente : Invendu

 

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 836 du 11.04.2001, lot n° 2293.

Prix de vente : 90 000$

 

Position 75

Timbre avec légère déchirure, amincis et quelques dents courtes à droite. Ce timbre faisait originalement partie d'un bloc de quatre appartenant à Ethel McCoy. En 1955, lors d'une exposition, un voleur brise la vitrine le contenant et s'en empare.

Trois ans plus tard, ce timbre (le bloc ayant été découpé) est offert par un vendeur de Chicago à la Raymond H. Weill Co., qui alerte le FBI. Les montants en jeu n'étant pas suffisants, le FBI décline l'enquête et Raymond Weill refuse l'achat. En 1970 et 1977, le timbre refait surface et cette fois le FBI s'en mêle. Le timbre est remis à la veuve McCoy qui en fait don à l'American Philatelic Research Library.

Inverted Jenny, position 75

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 839 du 15.10.2001, lot n° 1887.

Prix de vente : 65 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 824 du 13.05.2000, lot n° 347.

Prix de vente : Invendu

ex Hind, McCoy

 

Position 77

Un des rares exemplaires sans charnière, relativement bien centré.

Inverted Jenny, position 77

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 596 du 24.04.1982, lot n° 375.

Prix de vente : 180 000$

 

Position 83

Léger aminci, léger pli, légère inclusion mais plutôt bien centré.

Inverted Jenny, Position 83

Mis en vente par Matthew Bennett International, vente aux enchères n° 314 du 20.22.2007, lot n° 69.

Prix de vente : 210 000$

ex Floyd F. Starr, Alphonse A. Maffeo

 

Position 84

Timbre sans charnière, relativement bien centré, fine - very fine 75, quelques petites inclusions naturelles au dos.

Inverted Jenny, position 84

Mis en vente par Heritage Auctions en décembre 2007.

Prix de vente : 825 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 904 du 10.12.2005, lot n° 499.

Prix de vente : 280 000$

ex Colonel Green

 

Position 85

Léger pli visible au dos, deux amincis. Ce timbre faisait originalement partie d'un bloc de huit avec les positions 85-88 et 95-98. Offert à la vente publique pour le première fois depuis 1951.

Inverted Jenny, position 85

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 777 du 21.05.1996, lot n° 206.

Prix de vente : 85 000$

ex Colonel Green, Souren, Heitmann, William O. Bilden, Wilber H. Schilling II

 

Position 86

Légère charnière, mieux centré que la moyenne, léger pli de gomme diagonal.

Inverted Jenny, position 86

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 807 du 23.02.1999, lot n° 282.

Prix de vente : 130 000$

ex Colonel Green, Eno

 

Positions 87-88, 97-98

L'unique bloc avec n° de planche, en excellente condition. L'une des pièces philatéliques les plus chères au monde. L'acheteur de ce bloc, Bill Gross, à la tête d'un fond d'investissement gérant des sommes colossales, l'aurait d'ailleurs échangé peu après son achat, en octobre 2005, contre le mythique 1¢ Z Grill, le timbre américain dont on ne connait qu'un seul exemplaire et qu'il n'avait pas réussi à acquérir en 1998.

Inverted Jenny, Position 87, 88, 97, 98

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 901 du 19.10.2005, lot n° 1.

Valeur estimée : 2 500 000 à 3 500 000$
Prix de vente : 2 700 000$

ex Steffan, Bruechig

 

Position 89

Gomme imparfaite, léger aminci ainsi qu'un léger pli en bas à gauche, non mentionné dans les ventes antérieures à 1983.

Inverted Jenny, position 89

Mis en vente par Matthew Bennett International, vente aux enchères n° 314 du 20.02.2007, lot n° 70.

Prix de vente : 190 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 596 du 24.04.1982, lot n° 376.

Prix de vente : 75 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 283 du 24.02.1965, lot n° 133.

Prix de vente : 12 500$

 

Position 96

Centrage quasi parfait mais léger aminci. Contient une ligne de guide de coupe dans sa marge inférieure.

Inverted Jenny, position 96

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 560 du 05.04.1980, lot n° 300.

Prix de vente : 125 000$

 

Position 99

Quelques défauts : léger pli de gomme, petite tache translucide, reste de charnière, quelques inclusion. Vendu en 1929 pour 1575$, ce timbre fut conservé par son propriétaire et son héritière durant 65 ans.


Scan non disponible

Mis en vente par Robert A. Siegel Auctions Galleries, vente aux enchères n° 760 du 20.05.1994, lot n° 1001.

Prix de vente : 80 000$

ex Reid S. Baker, Jackman

 

Position 100

Le dernier timbre de la feuille dans le coin inférieur droit. Légère trace de charnière.

Inverted Jenny, Position 100

Mis en vente par Matthew Bennett International, vente aux enchères n° 272 du 16.01.2004, lot n° 2247.

Prix de vente : 95 000$

ex Michael Rubin, Ron L. Scott



Repost 0
Published by Svart Riddare - dans États-Unis
commenter cet article

Présentation

  • : Raretés et curiosités philatéliques
  • Raretés et curiosités philatéliques
  • : Présentation de timbres ou d'objets philatéliques rares.
  • Contact