Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Les ventes aux enchères publiques

Dans ces ventes, les objets philatéliques sont vendus au plus offrant. Les enchères sont publiques, c'est-à-dire que la vente se déroule dans une salle réservée à cet effet, en présence des éventuels acheteurs. Pour chaque lot mis en vente, des enchères ont lieu et l'enchérisseur ayant proposé le plus haut montant remporte le lot au prix d'adjudication, auquel il faut ajouter les frais du commissaire-priseur, qui sont en général de l'ordre de 10 à 20% du prix de vente.

Les acheteurs ne pouvant être présents en personne lors de la vente ou souhaitant conserver l'anonymat peuvent faire parvenir leurs mises maximales au commissaire-priseur ou à un de ses agents. Ces derniers enchériront à la place de l'éventuel acheteur jusqu'à concurrence de la mise maximale souhaitée.

Le prix de départ des enchères pour chacun des lots, s'il y en a un, est souvent une faible fraction de la valeur estimée des lots mis en vente. Ainsi, dans les ventes aux enchères publiques, la quasi-totalité des lots sont effectivement vendus. Les prix réalisés sont quasiment toujours disponibles gratuitement, cette information étant de fait publique.

Dans ces ventes, les lots n'appartiennent en général pas au commissaire-priseur, qui n'est qu'un intermédiaire entre le vendeur (dont l'identité n'est pas dévoilée par le commissaire-priseur, sauf dans le cas de collections prestigieuses) et l'acheteur.

Les ventes sur offres

Connues sous le nom de « Mail Auctions » dans les pays anglo-saxons, les ventes sur offres auraient été inventées par le marchand de timbre Octave Roumet en 1927. Techniquement, il s'agit d'une vente aux enchères publique auquelle... le public n'est pas admis !

Les acheteurs soumettent leurs mises maximales pour les lots qui les intéressent au vendeur et ce dernier, à la date où la vente se termine, détermine les acquéreurs des lots ainsi que le prix de vente. Pour un lot donné, l'acquéreur est l'acheteur potentiel ayant offert le montant le plus élevé et le prix de vente est égal au deuxiéme plus haut montant auquel un faible pourcentage (par exemple de 2%) est ajouté. Si on omet le côté psychologique et social d'une vente aux enchères, le résultat est donc sensiblement le même que dans une vente publique.

Les prix de départ est souvent relativement élevé par rapport à la valeur estimée des lots. Ainsi, dans les ventes sur offres, on observe en général de nombreux lots invendus, aucun acheteur n'ayant souhaité offrir un montant supérieur ou égal au prix de départ d'un tel lot. Il est à noter que les vendeurs anglo-saxons n'indiquent en général pas ces prix de départ ni le méthode de détermination du prix en présence de plusieurs offres sur un même lot, ce qui en fait des ventes particulièrement opaques. Les prix réalisés sont rarement communiqués, tandis que la liste des lots invendus, qui sont souvent nombreux, l'est un peu plus souvent, le vendeur souhaitant laisser aux acheteurs indécis une seconde chance pour acquérir ces lots...

Dans une vente sur offres, les lots appartiennent en général au vendeur, qui a préalablement acheté les lots avant de les mettre en vente pour son compte et non pour un tiers.

Le cas d'eBay et des sites similaires

Bien qu'il s'agissent à la base de ventes aux enchères publiques, de nombreuses différences sont importantes à connaître.

Chaque lot offert l'est individuellement, c'est-à-dire qu'il n'y a pas une unité de temps (et encore moins de lieu) entre différents lots offerts par un ou plusieurs vendeurs. Il y a donc non-événement, ce qui réduit considérablement le prestige ou l'engouement suscités par une vente aux enchères classique.
 
Ainsi, dans une même page peuvent cohabiter des lots de qualités extrêmement diverses offerts par des vendeurs particuliers ou des vendeurs professionnels ayant des compétences ou un niveau d'intégrité fort variables.

Les lots appartiennent en général au vendeur, le site Internet servant ici d'intermédiaire. Les frais de vente sont très réduits en comparaison avec une vente aux enchères publiques et sont en général payés par le vendeur.

Cependant, la différence fondamentale entre une vente aux enchères publique et une vente aux enchères Internet est que cette dernière se termine brutablement à un temps précis (et connu à l'avance) sans que les enchérisseurs battus dans les dernières secondes aient la possibilité de placer une nouvelle enchère plus haute. De plus, contrairement à une vente sur offres, il est impossible de placer une enchère qui ne sera prise en compte qu'à la fin de la vente. C'est ainsi qu'un important poucentage des enchères sont placées dans les derniers instants ce qui génèrent un certain excitement mais également beaucoup de frustration chez les acheteurs potentiels.

Il est également à noter que certains lots peuvent être offert avec une option « buy it now ». L'objet ainsi mis en vente est ainsi disponible pour un prix net, si un acheteur souhaite payer un prix plus élevé que le prix de départ afin d'être assuré de ne pas être « battu » par un autre enchérisseur.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Raretés et curiosités philatéliques
  • Raretés et curiosités philatéliques
  • : Présentation de timbres ou d'objets philatéliques rares.
  • Contact