Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 22:33
Les États-Unis émettent, en 1901, une très belle série de timbre pour commémorer l'exposition universelle de 1901 de Buffalo. Ouvrons une parenthèse historique avant de poursuivre avec la philatélie.

Cette exposition est aujourd'hui surtout connue car c'est lors d'une visite de l'exposition que le président américain William McKinley fut assassiné. Atteint à bout portant par deux balles, dont une s'étant logée profondément dans l'abdomen, le président fut conduit à l'hôpital temporaire érigé sur les lieux de l'exposition.

Première curiosité, des réflecteurs doivent être installés afin d'orienter la lumière du jour dans la salle d'opération. En effet, impossible d'utiliser des bougies, l'anasthésie étant réalisée à l'aide d'éther et l'hôpital n'est pas équipé d'éclairage électrique alors que la plupart des bâtiments de l'exposition sont couverts de milliers d'ampoules électriques.

Deuxième curiosité, les chirurgiens n'arrivent pas à localiser la balle qui a traversée l'abdomen et qui est en fait logée dans les muscles du dos. Or une nouvelle machine à rayons X est l'une des attractions de l'exposition. Cependant, les médecins ne l'utiliseront pas, n'ayant aucun recul pour évaluer les effets potentiellement nocifs de cette nouvelle technologie.

Le prédisent sembla se remettre mais son état de santé se déteriora brusquement quelques jours plus tard et il mourrut des suites d'une infection, sans que la médecine du début du XXème siècle ne puisse le sauver. Son assassin sera électrocuté un mois plus tard. Fin de la parenthèse.

Les États-Unis émettent donc une magnifique série qui glorifie les réalisations techniques de l'époque : l'automobile électrique, le pont des chutes Niagara, les écluses à Sault-Sainte-Marie, un train express, etc. Le cadre de ces timbres est imprimé d'une couleur tandis que le centre est imprimé en noir. Et ce qui devait arriver arriva :

Exposition pan américaine, centre inversé
Exposition pan américaine, centre inversé
Exposition pan américaine, centre inversé
Mis en vente par Matthew Bennett International, vente aux enchères n° 326 du 16.04.2008, lot n° 290.

Valeur estimée : 500 000 à 750 000$
Prix de vente : 500 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 804 du 08.10.1998, lots n° 505-507 (2¢ seulement).

Cote : 42 500$, 275 000$ et 80 000$
Prix de vente : 30 000$, 135 000$ et 95 000$


Trois des six timbres de la série existent avec le motif central inversé. Ces blocs de quatre, dont deux jeux seraient connus, sont extrêmement rares et les prix s'envolent, même si les exemplaires offerts ici possèdent quelques défauts.

À comparer avec le prix atteint par un bloc de six timbres boliviens avec le centre inversé...

Mise à jour du 18 avril 2009

Voici le deuxième jeux dont il est fait mention de ces blocs de quatre :

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 968A du 14.04.2009, lot n° 367.

Cote : 75 000$
Prix de vente : 21 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 968A du 14.04.2009, lot n° 368.

Cote : 425 000$
Prix de vente : 800 000$

ex Green, Ward, Weill, « Connoisseur »

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 968A du 14.04.2009, lot n° 369.

Cote : 500 000$
Prix de vente : 325 000$

Mis en vente par Robert A. Siegel Auction Galleries, vente aux enchères n° 596 du 24.04.1982, lot n° 320.

Cote : 65 000$
Prix de vente : 40 000$

En fait, seul le bloc du timbre de 2¢ n'est connu qu'à deux exemplaires. La description du vendeur mentionne cependant que celui offert ici est « the only intact block of the 2-cent Pan-American invert ». En effet, et j'avais omis de le mentionner lors de la première rédaction de ce billet, l'autre bloc a été séparé en scindé en quatre (un collectionneur qui souhaitait semble-t-il léguer une part égale à chacun de ses enfants) puis réassemblé de façon experte. Les légataires se sont manifestement mis d'accord pour revendre leur part respective au même professionnel !

Autre information intéressante, le timbre de 4¢ avec centre inversé n'est pas, contrairement aux timbres de 1¢ et 2¢, une erreur involontaire mais un tirage spécial. Deux feuilles de 200 timbres ont été imprimés, dont une fut surchargée d'un « SPECIMEN ». Sur ces 400 exemplaires, 106 furent offerts à des amis ou des dignitaires, une demie-feuille de 100 fut collée sur une page pour rejoindre les collections du National Postal Museum tandis que les 194 exemplaires restants furent détruits. Plus tard, le musée postal décollera la feuille (ce qui abîmera bien évidemment la gomme et en partie le papier des timbres) et échangera 97 des 100 exemplaires pour obtenir d'autres timbres rares manquant à sa collection.

On recense aujourd'hui sept blocs du timbre de 4¢. Celui offert ici provient vraisemblablement de la feuille du musée puisque sa gomme est altérée et deux des timbres possèdent de légers amincis.

Le timbre de 1¢ est le plus commun, plusieurs centaines d'exemplaires étant aujourd'hui répertoriés. Le bloc offert ici ne tient que grâce aux charnières qui le maintiennent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Svart Riddare - dans États-Unis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Raretés et curiosités philatéliques
  • Raretés et curiosités philatéliques
  • : Présentation de timbres ou d'objets philatéliques rares.
  • Contact