Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 22:41
La présence de l'effigie de la Reine Victoria sur des timbres de Heligoland, offerts dans une vente consacrée aux états allemands, attire mon attention. Grâce à mon encyclopédie préférée, j'apprends que Heligoland est un archipel de petites îles situées à 70 km au nord-ouest de l'Allemagne. Si la Reine Victoria orne les premiers timbres-poste de cette île germanique, c'est tout simplement qu'en 1867, ce sont les Anglais qui « possèdent » le territoire. En 1890, elle sera « restituée » aux Allemands, et deviendra partie intégrante du territoire allemand, et plus particulièrement du Schleswig-Holstein.

Lourdement bombardée durant la deuxième guerre mondiale en raison de la présence d'une base navale allemande, l'île servira de zone de bombardement d'essai durant sept années avant d'être remise aux Allemands. Dans un souci de destruction qui échappera peut-être à ceux d'entre nous qui n'ont pas connu la guerre, les Britanniques feront exploser simultanément près de 7000 tonnes d'explosifs le 18 avril 1847 afin de raser les fortifications de l'île. Triste passé.

Revenons à la philatélie. Bien que minuscule (aucune île ne dépasse le km carré), l'archipel fut au dix-neuvième siècle un lieu de villégiature prisé. Il y a donc une réelle correspondance postale avec le continent :

Un courrier d'Heligoland
Mis en vente par Till Neumann Klassische Philatelie, vente aux enchères n° 3 du 10.01.2009, lot n° 244.

Prix de départ : 18 000€
Prix de vente : 18 000€

Cette lettre, postée le 27 juillet 1868, est affranchie de 3½ schillings (et non shillings, la devise utilisée n'est donc pas celle de conquérant anglais), le tarif alors en vigueur pour une lettre standard à destination de l'Allemagne.

Son prix est élevé car seuls 30 000 exemplaires du timbre de ½ schilling furent imprimés (en deux tirages, le premier de 20 000 exemplaires le 21 mars 1867, le deuxième le 25 août 1868) et 40 000 exemplaires du timbre de 1 schilling (le 21 mars 1867, avec les autres timbres de la série, 2 et 6 schillings). D'ailleurs, le tarif de 3½ schillings était le plus souvent réalisé à partir de la combinaison 2+1+½ schillings.

Les premiers timbres d'Heligoland sont un vrai défi pour le collectionneur, au moins dix réimpressions eurent lieu à Berlin, Leipzig et Hambourg jusqu'à la fin du dix-neuvième siècle. C'est l'avantage de les collectionner sur lettre, le risque de confusion avec ces réimpressions est fortement atténué.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sébastien 09/10/2010 14:19


Bonjour,
j'ai hérité de mon grand-père d'un album de timbres "anciens" (à vue de nez entre 1860 et 1940), et après quelques recherches (il y a des timbres du monde entier), je suis tombé sur votre site.
J'ai donc qqs timbres d'Heligoland, dont un 1/2 schilling à côté duquel est noté l'année 1867. Si c'est exact, il ne s'agit donc pas d'une réimpression. Pourrais-je avoir votre avis sur ces timbres
(il y en a 5) si je vous envoie des images scannées ?
Merci d'avance


Svart Riddare 09/10/2010 14:27



Je voudrais bien vous aider, mais même avec les scans je serai totalement incapables de distinguer entre un timbre véritable et une réimpression. Même si votre grand-père a écrit « 1867 » à côté
du timbre, ça n'implique pas qu'il soit véritable; les réimpressions de ces timbres sont contemporaines de l'époque (fin dix-neuvième) et servaient à satisfaire les collectionneurs.


 


Déjà, vous avez un critère éliminatoire : si le timbre est dentelé, il ne s'agit pas de celui du 1867 (ce pourrait être celui de 1869, 1873 ou une réimpression).



Présentation

  • : Raretés et curiosités philatéliques
  • Raretés et curiosités philatéliques
  • : Présentation de timbres ou d'objets philatéliques rares.
  • Contact