Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 22:08

Faut-il présenter le plus célèbre des timbres français ? Le plus célèbre par sa rareté. Émis le premier janvier 1849, valeur la plus élevée de la première émission de France, il sera retiré de la vente en décembre de la même année pour être remplacé par un timbre de même valeur nominale mais de couleur carmin, la couleur vermillon ayant été jugée trop proche de la couleur du timbre orange de 40 centimes.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Roumet Philatélie, vente sur offres n° 511 se terminant le 15.04.2008, lot n° 115.

Prix de départ : 25 000€
Prix de vente : 28 050€


Cette lettre postée à Sedan le 19 juillet 1850 est affranchie d'un exemplaire vermillon vif. On remarquera de nombreuses signatures (d'experts) sur la lettre, ainsi que le n° de lot au crayon dans le coin inférieur droit, comme s'il était absolument nécessaire que le vendeur laisse sa marque sur cette pièce rare.

Cette date est postérieure à la date d'émission de la circulaire de retrait du timbre vermillon :

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 39.

Valeur estimée : 30 000 à 40 000€
Prix de vente : 42 000€

Collection La Fayette


Cette circulaire comprend une moitié du timbre vermillon (à gauche) ainsi qu'une moitié du timbre carmin, afin que les agents des postes puissent aisément identifier les deux couleurs de timbre.

Ce témoin de l'histoire philatélique française était offert dans une vente exceptionnelle organisée conjointement par Spink (de Londres) et Behr Philatélie et qui eut lieu le 17 novembre 2003 à Paris. La collection « La Fayette » comprenait 18 plis affranchis d'un ou plusieurs exemplaires du 1fr vermillon.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 38.

Valeur estimée : 150 000 à 225 000€
Prix de vente : 120 000€

Collection La Fayette


Cette lettre à destination de Lisbonne comprend un exemplaire du timbre vermillon et deux du timbre carmin qui le remplace. C'est la seule connue où figurent les deux couleurs.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 44.

Valeur estimée : 20 000 à 30 000€
Prix de vente : Invendu

Collection La Fayette


Une lettre à destination d'Annecy, en Savoie, alors partie du royaume de Sardaigne, insuffisamment affranchie et donc taxée.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 45.

Valeur estimée : 14 000 à 18 000€
Prix de vente : Invendu

Collection La Fayette


Une lettre double; l'adresse est rédigée au verso de la lettre originale envoyée par le conservateur des hypothèque de Montluçon au notaire, qui renvoie la réponse le 30 août 1849 affranchissement avec un 1fr vermillon clair.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 46.

Valeur estimée : 14 000 à 18 000€
Prix de vente : 11 000€

Collection La Fayette


Une lettre envoyée de Paris vers Rochefort, affranchie avec un exemplaire d'une teinte couleur saumon.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 53.

Valeur estimée : 125 000 à 175 000€
Prix de vente : 100 000€

Collection La Fayette


Une lettre envoyée le 16 octobre 1849 du Jura à destination des États pontificaux, affranchie au tarif 1,20 fr pour l'Italie, l'un des trois plis connus avec ces deux timbres. Cette lettre a été offerte en juin 1995 par Hobbyphilatelie höflich KG en juin 1995 pour un prix de départ de 120 000 marks.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 56.

Valeur estimée : 30 000 à 40 000€
Prix de vente : 24 000€

ex Seligson, Collection La Fayette


Un exemplaire vermillon vif foncé, avec une oblitération manuscrite « plume ». Le seul exemplaire connu avec cette oblitération sur lettre. Le timbre aurait été enlevé pour examen puis recollé.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 59.

Valeur estimée : 12 000 à 20 000€
Prix de vente : Invendu

Collection La Fayette


Un exemplaire de couleur vermillon orange vif qui serait représentatif de la teinte des timbres utilisés dans le département de l'Ariège.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 60.

Valeur estimée : 50 000 à 60 000€
Prix de vente : 40 000€

Collection La Fayette


Un exemplaire de la même teinte, utilisé tardivement (le 3 mai 1851) sur une lettre à destination de la Sardaigne. Il faut croire que ce n'est pas tous les bureaux de poste qui avaient échangés leurs timbres vermillons contre des carmins !

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 61.

Valeur estimée : 65 000 à 90 000€
Prix de vente : 52 000€

Collection La Fayette


Une exceptionnelle paire de couleur orangée, sur une lettre à destination de Millau. Les timbres ont été décollés puis refixés à l'enveloppe à l'aide d'une charnière.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 67.

Valeur estimée : 135 000 à 175 000€
Prix de vente : 110 000€

Collection La Fayette


Un exemplaire vermillon rouge clair, le seul connu sur lettre avec ce type de cachet à date. Postée de l'Hérault le 11 janvier 1849, soit moins de deux semaines après la mise en vente du timbre.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 68.

Valeur estimée : 20 000 à 25 000€
Prix de vente : Invendu

Collection La Fayette


Un lettre d'origine rurale du département de l'Isère.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 69.

Valeur estimée : 17 500 à 22 500€
Prix de vente : 19 000€

Collection La Fayette


Une jolie lettre postée le 22 décembre 1849 affranchie avec un bel exemplaire vermillon rouge clair.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 70.

Valeur estimée : 22 500 à 30 000€
Prix de vente : Invendu

Collection La Fayette


Un exemplaire vermillon rouge foncé, sur une lettre postée de l'Aisne le 25 février 1849.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 71.

Valeur estimée : 25 000 à 30 000€
Prix de vente : Invendu

Collection La Fayette


Une lettre postée de Paris le 19 janvier 1849 à destination de Rouen, affranchie d'un timbre vermillon rouge très foncé, la teinte la plus vive de cette émission.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 73.

Valeur estimée : 25 000 à 35 000€
Prix de vente : 26 000€

Collection La Fayette


Un exemplaire vermillon rouge, d'une teinte caractéristique des timbres utilisés à Sedan, sur une lettre postée le 12 septembre 1850 à destination de Lannion.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 74.

Valeur estimée : 20 000 à 25 000€
Prix de vente : Invendu

Collection La Fayette


Un autre exemplaire utilisé à Sedan, d'une teinte toute aussi particulière.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 81.

Valeur estimée : 30 000 à 40 000€
Prix de vente : 24 000€

Collection La Fayette


Un exemplaire vermillon terne, frappé d'un cachet du bureau central de Paris daté du 10 janvier 1849. Une pièce de référence pour cette couleur caractéristique.

1fr vermillon sur lettre
Mis en vente par Spink, vente aux enchères n° 3035 du 17.11.2003, lot n° 82.

Valeur estimée : 70 000 à 130 000€
Prix de vente : 56 000€

Collection La Fayette


Une extraordinairement rare paire tête-bêche, la seule connue sur lettre, à destination de Bombay. Que demander de plus ?

Mise à jour du 12 novembre 2008

Voici une autre lettre offerte par Behr Philatélie, un exemplaire vermillon vif, utilisé sur un pli posté de Crest le 25 août 1849 à destination de Grenoble :

1fr vermillon sur lettre

Mis en vente par Giorgino, vente aux enchères du 28.03.2009, lot n° 1210.

 

Mise à prix : 24 000 Fr

Prix de vente : Invendu

 

Mis en vente par Behr Philatélie, vente sur offres n° 5 se terminant le 25.11.2008, lot n° 109.

Cote : 32 500€
Mise à prix : 18 500€

Prix de vente : Invendu

 

Mise à jour du 29 mars 2009

L'exemplaire sur lettre ci-haut (Crest, 25 août 1849), n'ayant pas trouvé preneur à Paris, est offert quatre mois plus tard dans une vente aux enchères en Suisse. Trouvera-t-il preneur ?

Un exemplaire sur fragment est également offert durant cette vente :

Mis en vente par Giorgino, vente aux enchères du 28.03.2009, lot n° 1209.

Mise à prix : 10 000 Fr
Prix de vente : 11 000 Fr


Le pli a été posté de Arcis sur Aube le 27 août 1849. Remarquez les cinq signatures sur le fragment !

Mise à jour du 11 avril 2009

Un bel exemplaire sur cette lettre postée de Lyon le 18 janvier 1849 et arrivée le lendemain à Tonnerre dans l'Yonne :

Mis en vente par David Feldman SA, vente aux enchères du 01.05.2009, lot n° 60014.

Valeur estimée : 16 000 à 24 000€
Prix de vente : 17 000€


On remarquera que toutes les lettres ci-haut à l'exception de deux sont frappées de l'oblitération grille. Les deux lettres en question sont datées du 10 et 11 janvier 1849. L'oblitération grille aurait été livrée en province à partir du 11 janvier 1849. Son utilisation sur la lettre ci-haut, datée du 18 janvier (trois semaines après la mise en circulation du timbre d'ailleurs), est donc correcte. Il est également intéressant que noter que le timbre est annulé par l'oblitération grille et le cachet à date.

Mise à jour du 22 avril 2009

Il faut croire que c'est la saison des 1fr vermillon sur lettre :

Mis en vente par Cherrystone Philatelic Auctioneers, vente aux enchères du 29.04.2009, lot n° 316.

Cote : 32 500€
Mise à prix : 9000$
Prix de vente : Invendu


Postée de Cognac le 26 juin 1849 par un certain Moullon, huissier, à destination d'un autre huissier, à Pérignac. La lettre ne semble pas avoir de particularité intéressante.

 

Mise à jour du 7 novembre 2010

La lettre suivante est semblable à deux des lettres illustrées ci-haut dans le sens où elle a été postée au tout début de l'année 1849 et que le timbre est annulé non pas par la classique oblitération grille mais par un cachet à date :

 

http://lh5.ggpht.com/_m5TAVVZAIO0/TNcHoeAgEoI/AAAAAAAACAA/VkbGOvOW1uo/s800/07-11-2010-3.jpg
Mis en vente par David Feldman SA, vente aux enchères du 19.11.2010, lot n° 20028.

Valeur estimée : 60 000
Prix de vente : 70 000€

 

Le cachet à date est celui du bureau central de Paris, du 4 janvier 1849, soit trois jours après la mise en circulation des premiers timbres-poste français. L'absence de l'oblitération grille s'explique par le fait que tous les bureaux de poste n'avaient pas reçus le tampon à temps...

 

Le bureau central de Paris commencera à utiliser le sien le 10 janvier de la même année.

 

Mise à jour du 28 novembre 2010

Et encore trois autres :

 

http://lh4.ggpht.com/_m5TAVVZAIO0/TPJhWYLkfYI/AAAAAAAACCc/MLK-3Ax9aC8/s400/28-11-2010-3.jpg
Mis en vente par Behr Philatélie, vente sur offre n° 11 se terminant le 08.12.2010, lot n° 223.

Cote : 52 500€
Mise à prix : 20 000€
Prix de vente : 22 500€

 

http://lh3.ggpht.com/_m5TAVVZAIO0/TPJhWUxLf2I/AAAAAAAACCg/h08u67EMqQM/s400/28-11-2010-4.jpg
Mis en vente par Behr Philatélie, vente sur offre n° 11 se terminant le 08.12.2010, lot n° 224.

Cote : 34 000€
Mise à prix : 18 000€
Prix de vente : Invendu

 

http://lh5.ggpht.com/_m5TAVVZAIO0/TPJhWbyB2II/AAAAAAAACCk/kIVwUxHRyx8/s400/28-11-2010-5.jpg
Mis en vente par Behr Philatélie, vente sur offre n° 11 se terminant le 08.12.2010, lot n° 228.

Cote : 34 000€
Mise à prix : 17 000€
Prix de vente : Invendu

 

Dans les trois cas, il s'agit de lettres envoyées à des greffiers ou des avoués.

Partager cet article

Repost 0
Published by Svart Riddare - dans France et colonies
commenter cet article

commentaires

Anonyme 07/09/2016 18:01

Les enveloppes de 1849, 1850, 1851, 1852 (et années suivantes) sont à des tarifs exorbitants. C'est la fait folie. C'est la stupéfaction. Le prix du gramme de papier est astronomique.

Ces enveloppes valent un euro maximum.

tom 12/05/2009 22:37

bonjour, je lis depuis quelques temps avec intérêt votre blog, et il m'a donné le goût de démarrer une collection de lettres anciennes.

J'ai une question qui me fait rêver, peut-être sauriez-vous y répondre: est-il possible qu'un employé des postes visionnaire eu choisi de conserver une planche intacte du 1f vermillon (quitte à la payer lui-même, ou bien était-ce très cher pour l'époque?), laquelle planche demeure cachée au fond d'une cave ou d'un grenier jusqu'à aujourd'hui? Merci de votre avis...

Svart Riddare 15/06/2009 20:33


Bonjour (avec un petit mois de retard...) !

Je dirais que oui, tout est possible mais que la probabilité est nulle. Supposons qu'un visionnaire ait fait cet investissement. Pour que la feuille soit parvenue jusqu'à nous, il aurait fallu que
ce visionnaire ne la vende pas et qu'elle ait été « perdue » pendant plus de 5 générations, sinon celui qui l'aurait trouvé l'aurait assurément vendue.

Problème, il ne faut pas l'avoir « perdue » au fond d'une cave sinon la feuille risque d'être dans un sale état ! Il faudrait donc qu'elle soit par exemple dans les pages d'un grand livre...

Bref, tout ça est bien peu probable; je pense que vous pouvez acheter sans crainte un exemplaire, il ne sera pas soudainement dévalué par la découverte d'une feuille entière !



Présentation

  • : Raretés et curiosités philatéliques
  • Raretés et curiosités philatéliques
  • : Présentation de timbres ou d'objets philatéliques rares.
  • Contact