Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 21:09
Une impressionnante collection de timbres espagnols étant offerte par Heinrich Köhler, c'est l'occasion idéale pour découvrir les timbres les plus rares des premières émissions de ce pays.

Commençons donc, pour se mettre en bouche, par un timbre qui n'est pas rare sans être commun mais qui fait néanmoins partie d'un lot exceptionnel :

Vingt-cinq timbres d'Espagne

Mis en vente par Heinrich Köhler, vente aux enchères publique n° 332, lot n° 520.

Prix indicatif : 15 000€
Prix indicatif : 12 000€


Il s'agit d'une reconstruction complète d'une feuille de 25 timbres du six réaux bleu, émis le premier janvier 1850. Tous les exemplaires ont été choisis avec discernement et correctement positionnés (une tâche possible en raison des légères différences qui existent entre chaque timbre selon sa position dans la feuille, une situation très courante au début de l'histoire du timbre-poste).

Passons maintenant à un timbre rare, le timbre de deux réaux rouge orangé, élément de la deuxième série de timbres espagnols, émis le premier janvier 1851.

Deux réaux, une rareté d'Espagne

Deux réaux, une rareté d'Espagne

Mis en vente par Heinrich Köhler, vente aux enchères publique n° 332, lots n° 531 et 532.

Cote : 11 800€
Prix indicatifs : 4500€ et 4000€
Prix de vente : 8600€ et 8000€

Ces deux exemplaires, de teintes légèrement différentes, sont magnifiques, en particulier celui de gauche. Un troisième exemplaire, d'une teinte un peu plus fade, est également offert à la vente.

Le premier janvier 1852, une troisième série de timbre est émise. Le timbre de deux réaux est encore une fois le plus rare de l'ensemble. Il est cependant plus courant que celui de 1851. D'ailleurs sept exemplaires sont offerts à la vente. Sans compter la paire suivante :

Deux timbres rares d'Espagne

Mis en vente par Heinrich Köhler, vente aux enchères publique n° 332, lot n° 554.

Prix indicatif : 8000€
Prix de vente : 6800€

Une jolie paire avec deux oblitérations qui laissent miraculeusement le visage de la reine Isabelle à découvert... Une autre paire, accompagnée de vingt timbre de cinq réaux sur fragment d'enveloppe est également offerte. Au fait, les paires c'est très bien mais pourquoi s'en contenter ?

Un bloc de six timbres rares d'Espagne

Mis en vente par Heinrich Köhler, vente aux enchères publique n° 332, lot n° 555.

Prix indicatif : 40 000€
Prix de vente : 41 000€

Ce bloc de six est le plus grand connu de ce timbre, d'où un prix en conséquence, malgré un très léger pli. Je crois cependant que je préfère la paire ci-haut, en raison probablement de l'oblitération, plus esthétique.

Passons maintenant à la quatrième émission, qui, comme vous l'avez déviné, fut disponible le premier janvier 1853. Le timbre de deux réaux est toujours l'un des plus difficiles. Dix sont proposés à la vente, dont trois exemplaires neufs (sans gomme) ! Cependant, le plus joli est ce fragment de lettre coloré :

Un fragment de lettre coloré

Mis en vente par Heinrich Köhler, vente aux enchères publique n° 332, lot n° 577.

Prix indicatif : 15 000€
Prix de vente : 20 000€

Il ne faut cependant pas oublier, dans cette série, le timbre de 3 cuartos (il y a huit cuartos pour un réal), d'une rare couleur bronze :

Un timbre de bronze

Mis en vente par Heinrich Köhler, vente aux enchères publique n° 332, lot n° 588.

Prix indicatif : 6000€
Prix de vente : 8600€

Un très bel exemplaire sur lettre (lettre illustrée d'ailleurs dans le catalogue spécialisé Edifil), auquelle on ne pourrait que reprocher une oblitération un peu lourde.

Notre dernière rareté en est une vraie. Il s'agit du timbre de un réal, bleu pâle, émis en 1854 sur papier bleuté et représentant les armoiries de l'Espagne. Techniquement, il est possible de s'en procurer un exemplaire oblitéré pour un petit prix car les surplus ont été marqués de trois barres horizontales. Cependant, les exemplaires réellement utilisés sont rares. De plus mon catalogue généraliste ne liste pas ce timbre à l'état neuf. Quatre exemplaires individuels sont proposés à la vente, en plus de ce magnifique bloc :

Un bloc de dix timbres rares d'Espagne

Mis en vente par Heinrich Köhler, vente aux enchères publique n° 332, lot n° 610.

Cote : 128 200€
Prix indicatif : 40 000€
Prix de vente : 160 000€

Au risque de me répéter, il s'agit du plus grand bloc connu, illustré tout comme l'autre bloc plus haut dans le catalogue spécialisé Edifil.

Ce petit aperçu permet de se faire une idée de l'importance de la collection actuellement offerte, qui comprend des centaines de lots tout aussi intéressant.

Une petite précision : je ne sais pas si les prix indicatifs sont des valeurs estimées ou des mises minimales acceptées, le catalogue pdf et le catalogue web se contredisant sur ce point. Les images sont tirées du catalogue web; elles ont des teintes (en particulier le bleu pâle) plutôt différentes des images du catalogue pdf.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vincent 25/02/2014 03:25

je vous serais très reconnaissant de me donner un simple avis, même approximatif. je possède le numéro 15 espagnol, oblitéré de 1852. Cependant, il n'y a pas de point entre coréos et 1852, cela en
fait-il un timbre rare, un timbre de valeur? Merci d'avance à quiconque m'éclairera de son savoir.

Svart Riddare 26/02/2014 21:43



Oui, c'est une rareté. Cependant, il y a des tas de faux de cette période; il y a d'ailleurs en ce moment ça sur ebay, vendu par nilezube06 : , pour 25€. Regardez les détails des traits par rapport aux scans de l'article;
ce timbre est fort probablement un faux. 



ALI 17/11/2010 14:50


BONJOUR JE POSSEDE UNE REPRODUCTION D'UN TIMBRE EN METAL (SA DOIT ETRE DE L'ARGENT) C'EST UN "6 CUARTOS DE 1850" , L'AYANT DECOUVERT IL Y AS PEU DE TEMPS JE VOUDRAI SAVOIR SI C UN ORIGINAL OU COPIE
ET SA VALEUR
MERCI


Svart Riddare 20/11/2010 17:02



Inutile de crier... Réponse ici.



Emile 23/10/2010 13:50


Bonjour, voila je ne suis qu'un humble amateur de timbres et je dois vous avouer que je ne connais pas toutes les ficelles des véritable philatéliste, je vous met donc en pièces jointes les deux
timbres dont je vous ai parlé je crois que ce sera plus facile pour vous de les voir de visu.


Svart Riddare 23/10/2010 14:12



Effectivement, avec le scan c'est plus clair... 





 


Il s'agit donc du timbre de six réals comme indiqué dans le médaillon. C'est la deuxième plus haute valeur nominale de la série de six timbres émise en 1851. Sa cote est de 1100$ ou de 1375€
selon le catalogue utilisé, ce qui veut dire en gros que c'est la valeur maximale d'un exemplaire extraordinaire en parfaite condition.


 


Vos deux exemplaires sont coupés très serrés; une partie du dessin est amputée. Sur le scan, je ne peux pas juger de l'état du papier; le moindre aminci, le moindre pli diminuera leur valeur. En
supposant qu'il n'y ait pas de tels défauts, je dirais que leur valeur réelle doit être environ 10% de la cote.


 



Emile 20/10/2010 11:54


Timbre Isabelle 2 (1851)

Bonjour,je m'excuse de vous importuner, mais voila,il ce fais que j'ai en ma possession 2 timbre Isabelle 2 mais les miens sont de couleurgris vert et avec les même "légendes" que ceux que vous
présenté en couleur rouge,pourriez vous me dire s'il vous en est loisible si ceux-ci on a peut près la même valeur que ceux présentés sur votre blog.D'avance je vous en remercie et recevez
l'expression de mes salutations respectueuses.


Svart Riddare 20/10/2010 12:01



Il n'y a pas de timbres gris-vert avec la légende DOS REALES 1851... Vous pouvez préciser ?



Raynaud G. 23/11/2008 17:32

Bonjour,
Je possède quelques timbres espagnols. Dont le N° 25 Barré.Y&T 2005 le côte à 110 euros dans colonne des oblitérés. Est ce sa valeur ou celle indiquée (B. 9") ?
Comment calculer également la valeur des timbres troués. Faut il là aussi les considérer comme étant oblitérés?
Dans l'attente je vous remercie.

Svart Riddare 24/11/2008 21:24



Je ne possède pas le catalogue Yvert & Tellier donc je ne sais pas exactement à quel timbre vous faites référence. Par barré, peut-être entendez-vous un timbre avec une oblitération composée
de deux ou trois barres horizontales ? Si oui, il s'agit d'une oblitération appliquée sur les surplus de stock. Leur valeur est la plupart du temps très nettement inférieure à la valeur du timbre
oblitéré. Il y a cependant des exceptions.


Les timbres troués sont des timbres qui ont servis pour le service télégraphique. D'après mon catalogue, la plupart de ces timbres cotent entre 0,20 et 20,00$. Je n'ai pas plus de précision à
vous donner, je ne connais pas bien cet usage.






Présentation

  • : Raretés et curiosités philatéliques
  • Raretés et curiosités philatéliques
  • : Présentation de timbres ou d'objets philatéliques rares.
  • Contact